Stage CSO Saumur : bientôt le Clairefontaine du saut d'obstacles !
jeudi 25 janvier 2001

baladine_guillon
Olivier Guillon et Baladine du Mesnil dans le manège des écuyers du Cadre Noir. © Les Garennes

Le stage de saut d'obstacles organisé par la FEF pour le gratin du concours hippique s'est achevé mercredi soir 24 janvier, sans tambour ni trompette, chacun voulant garder sous silence le secret du message transmis par le nouvel entraîneur Jean-Michel Bonneau..

Quand on fait un retraite monastique, il faut une abbaye, voire une cathédrale. Quand on fait un stage pour ressourcer les forces tricolores du saut d'obstacles, il faut la basilique de l'Ecole Française d'Equitation - le manège de écuyers du Cadre Noir dans lequel ont galopé le Comte d'Aure, Danloux, Wattel, le colonel Georges Margot et le général Pierre Durand et autres écuyers célèbres.

Trois jours de stage, c'est très court mais cela peu paraître très long si l'on si ennui. A Saumur, chacun se réjouissait du rythme, de l'impulsion insufflée par un vent d'ouest bien orienté mais resté discret jusqu'à sa mise en valeur par Jacqueline Reverdy, présente à Saumur. Oui, Jean-Maurice Bonneau appartient à cette race de terriens qui ont savouré le tact équestre dans leur premier biberon. Tout naturellement, il est aujourd'hui l'homme clé pour faire oublier les tempêtes de l'an 2000 …

Adieu le cauchemar de Sydney et les batailles électorales. Il fallait recréer une unité avec les grandes composantes du hit-parade "CSO français ". C'est chose faite au soir de l'étape ligérienne avec ces vingt cadets bien décidés à gagner des médailles sous la bannière de leur chef. Vendéen. Bravo Jean-Maurice !Thierry Paillot, directeur des équipes de France de saut d'obstacles, condamne la précipitation qui entraîne souvent les fautes aux obstacles et explique parfois les échecs de stratégie : " Avec trois mois d'avance, nous avons publié la liste des présélectionnés pour Haarlem (Hollande) où va se disputer, fin juin, le championnat d'Europe. Voici un exemple qui montre notre volonté de travailler sur des bases saines, excluant tout pronostic démotivant ".

A l'issue de ce stage, Jean-Maurice Bonneau se montrait assez satisfait : " Nous avons demandé aux cavaliers d'organiser eux-même leur avant-programme avec des objectifs raisonnables pour créer un climat de confiance qui va permettre de gravir les échelons et éviter de se retrouver avec des programmes trop rapprochés des échéances ".Parmi les grandes vedettes, Alexendra Ledermann a su cacher ses migraines et garder le sourire. Sans parler à sa place, son père Jean-Pierre nous confiait : " Les cavaliers ont l'habitude de travailler en manège et de disputer des concours en indoor, mais l'intérêt d'un tel stage, c'est la convivialité de la réunion où chacun a envie de bien faire dans un tel site ". Actuellement, sous l'impulsion d'Hubert Comis, directeur de l'Ecole Nationale d'Equitation , une tranche de travaux est prévue pour accueillir le haut niveau du saut d'obstacles et répondre efficacement aux demandes des instances fédérales. Hubert Comis a été directeur du Centre de Clairefontaine avant de diriger l'ENE-Saumur…. Les succès d'hier expliquent les projets pour demain.