Superbe finish de Didier Dhennin, 6ème
mardi 12 août 2008

JO8-dhennin-ismene-cso
Didier Dhennin et Ismene du Temple - Ph. Scoopdyga

Auteur d'un remarquable second tour, Didier Dhennin termine à une belle 6ème place. L’esprit de Coubertin est bel et bien respecté car c’est un amateur qui a été couronné champion olympique. Ecoutez Didier Dhennin raconter sa finale

     Interview de Didier Dhennin après sa finale

La deuxième médaille d’or du jour a été gagnée avec le plus grand professionnalisme, quand on est Allemand c’est une seconde nature…Ce deuxième parcours de CSO a réservé bien des surprises. Et des bonnes côté français. Un petit 4 points viendra s’ajouter au sans-faute de la première manche pour au final une très honorable 21e place pour Eric Vigeanel et Coronado Prior.

Pour Didier Dhennin un nouveau sans-faute (aux obstacles, 3 points de temps dépassé en première manche) l’a rendu ivre d’un bonheur communicatif. Son tour de piste le bras en l’air a été scandé par un public emballé par son enthousiasme… et bien sûr par le très beau tour, maîtrisé et cette fois rythmé, signé avec Ismène du Temple. Didier concluait donc sur un score de 59,8 points et pointait alors à la 9e place. Si un temps ce parcours de 9 obstacles dont deux doubles, au temps rallongé de 2 secondes a pu sembler un peu aisé au vu du peu de faute des premiers en lice, les enjeux se rapprochant le suspens a été préservé.Et dans un classement qui se jouait dans un mouchoir de poche, aucun relâchement, aucune approximation n’était permis. C’est simple après Didier, les trois sans-faute suivants composent le podium ! Déjà pilier de son équipe médaillée de bronze, Kristina Cook/Miners Frolic - réserviste au départ !- monte sur la troisième marche du podium en étant partie en 7e position. Elle profite en effet de la faute de Clayton Fredericks/Ben along time et de la dernière partie de parcours désastreuse d’Andréas Dibowski/Butts Leon (8 points). L’Américaine Gina Miles et son grand alezan brulé, Mckinlaigh reussiront eux aussi un nouveau tour vierge… les sueurs froide l’inspection vétérinaire étaient alors effacées (Mckinlaigh a été mis en prison avant d’être accepté).

C’est normalement ensuite que l’on abordait le podium. Le bronze était acquis pour Megan Jones/Irish Jester jusqu’à l’ultime vertical. Et une touchette suffira à faire basculer l’exploit en déception. La jeune Australienne se retrouvait au pied du podium. La performance est quand même incroyable quand on sait qu’ à Athènes, elle avait fait les jeux côté groom ! La même désillusion attendait Ingrid Klimke/Abraxxas (5e), une faute l’argent s’envole. En revanche la main d’Hinrich Romeike n’a pas tremblé. S’il est un peu dans l’ombre des vedettes allemandes, ce dentiste de 45 ans a un palmarès sérieux. Déjà 5e en individuel à Athènes, il renouera sur ses terres avec ce classement en 2006 pour les JEM avec cette fois de l’or par équipe : « C’était nos Jeux tout s’est parfaitement déroulé, je suis très heureux de cette médaille d’or par équipe, l’or individuel est seulement un glaçage sur un magnifique gâteau. Je suis tellement chanceux, monter à cheval est ma passion. J’espère que mes collègues ont fermé le cabinet pour aller manger une glace, aujourd’hui c’est repos pour tout le monde. J’ai acheté Marius quand il était jeune et chaque année il me donne un peu plus, c’est mon ami tout simplement. » Une belle note de fraîcheur dans cette soirée dominée par une chaleur accablante !

Les résultats détaillés