Tempête sur Lamotte-Beuvron
vendredi 20 août 2004

2003-lm-boue
2003-lm-boue

Alors que le vent de panique et la colère n’avaient pas encore gagné les rangs du staff des JO, un souffle d’une toute autre force se déchaîne sur le site fédéral de Lamotte-Beuvron. Explication.

Mercredi 18 août, il est 19 h 30 environ. Les abords des pistes et terrains de travail sont calmes, il reste Charlotte, en compagnie de son cheval. Elle voit une sorte de tourbillon de sable et de feuilles qui se soulève depuis le parcours de cross, la forêt en toile de fond. En quelques secondes, la tornade balaye en diagonale les cabanes des juges encore installées en bord de piste, les arbres de la butte avant de se diriger vers les bâtiments en dur qui longent la route de Chaumont. La cavalière galope vers les écuries pour se protéger. La tourmente continue son ravage. Les toitures des boxes, cinq bâtiments au total, résistent tant bien que mal puis s’arrachent sous la force des rafales. Un des très beaux arbres qui restait à deux pas de ces écuries s’abat dans les instants qui suivent alors que les tôles des toitures s’envolent ver l’autre côté de la route. Une demi-heure plus tard, le site ressemble à un champ de bataille.
A chacun de constater les dégâts et fort heureusement on ne déplore aucun blessé, à l’exception d’un cheval dont on doit recoudre la lèvre et un cavalier commotionné par une chute. Le lendemain, les tracteurs et les engins de déblaiement sont à pied d’œuvre pour remettre le site en état. Hélas, le concours d’élevage Sologn’Pony doit être annulé pour le week-end à venir. Les organisateurs pensent d’ores et déjà à une date de remplacement, mais rien n’est encore défini. Rendez-vous à suivre.

Photo d'archive