Timothée Anciaume en outsider
mardi 15 novembre 2005

vannes2005-anciaume
Timothée Anciaume et son père - Ph. equisupporters.affinitiz.com

Dire que les Bretons savent recevoir est un euphémisme. Tous les cavaliers s’accordaient à souligner l’extraordinaire accueil qui leur était réservé et l’ambiance chaleureuse du Jump du Golfe de Vannes, qui a su s’installer parmi les concours les plus prisés des compétiteurs français, alors qu’il n’en est qu’à sa sixième édition.

L’historique des derniers vainqueurs de la Ville de Vannes est d’ailleurs éloquent : Florian Angot, par deux fois, Grégory Wathelet, Bruno Broucqsault et maintenant Timothée Anciaume.Patrick Anciaume, le père de Timothée, qui cumulait également les fonctions de groom, chauffeur et coach lors de ce Jump du Golfe, ne tarissait pas d’éloges sur ce concours qu’il découvrait : « Nous venons pour la première fois à Vannes et, outre l’organisation qui est parfaite, nous avons été épatés par la façon dont nous sommes reçus ici. Dès notre arrivée, il y avait des personnes avec des quads pour nous aider à décharger le matériel et nous guider vers les boxes, ensuite nous avons eu droit à une magnifique soirée d’accueil avec un buffet et un orchestre pour mettre l’ambiance. Même en CSI ou CSIO, nous sommes rarement reçus aussi bien ! »Timothée Anciaume n’a pas fait le déplacement pour rien, puisqu’il s’adjuge le petit Grand Prix du vendredi et le convoité Grand Prix de la Ville de Vannes avec l’étalon national Fidelio du Thot, pour ce qui était, malheureusement, leur dernier concours avant le départ du reproducteur pour Cluny. Timothée devrait, en principe, retrouver son complice après la saison de monte 2006.

Serge Houtmann, le chef de piste, avait choisi de tracer un GP très sélectif : « Etant donné que ce GP se déroulait en deux manches, je pouvais me le permettre, puisque, quoi qu’il arrive, nous aurions toujours huit cavaliers en seconde manche. Si cela avait été une épreuve à barrage, je n’aurais sûrement pas fait le même parcours… »Effectivement, les difficultés proposées par Serge Houtmann allaient causer des soucis à bon nombre de concurrents, même si le premier couple à prendre le départ, Eric Navet et Gentleman Platière, signait d’entrée un sans-faute avec une facilité déconcertante. Mais tout semble toujours si facile avec « El Professore », surnom donné à Eric Navet par l’animateur de cette manifestation, André-Jacques Le Goupil.Eric Navet, qui sera d’ailleurs sacré meilleur cavalier de ce concours (et partira en vacances à Marrakech) avec deux victoires et de nombreux classements à son actif.

Il fallut ensuite attendre près de la moitié de l’épreuve, et le passage du jeune et talentueux Maximilien Lemercier, pour assister au deuxième parcours sans pénalité.Maximilien Lemercier, 20 ans, nous vient de Seine-Maritime et travaille avec Gilbert Doerr. Cavalier Pro2, il s’est confronté à l’élite cette année, se montrant régulier en GP et s’est même permis de remporter début novembre la puissance de Pontivy, en franchissant 2m avec son hongre belge de huit ans, Nemo du Marais (Nautilud x Elégant de l’Ile).Le public vannetais avait déjà pu applaudir ce jeune cavalier la veille, puisqu’il avait remporté, avec ce même Nemo du Marais, la difficile épreuve de vitesse du début d’après-midi.

Seul le dernier partant de ce Grand Prix, le Breton Bruno Rocuet, parviendra à se sortir sans encombre de toutes les difficultés, en compagnie de Gerfaut d’Helby. Bruno Rocuet qui sera le seul à placer deux chevaux en seconde manche, puisque, avec Hastings, il fait partie des cinq couples repris avec une faute.

Une seconde manche qui ne réussira pas à François-Xavier Boudant/Dollars Boy et Alexis Gautier/Helios de la Cour II, respectivement 7e et 8e, devancés par Bruno Rocuet/Hastings et Robert Breul/Flushing qui commettent une faute dans chaque manche.Timothée Anciaume et Fidelio du Thot*HN, victimes d’une toute petite faute en première manche, prirent tous les risques pour réaliser un chrono époustouflant à l’issue d’un magnifique parcours, prenant la tête avant le passage des trois cavaliers sans-faute en première manche.

Maximilien Lemercier jouera la prudence, sans pouvoir toutefois éviter une faute de son bouillant Nemo du Marais, ce qui leur donnera une très belle troisième place.Un peu plus rapide, Bruno Rocuet fera également chuter une barre avec Gerfaut d’Helby, s’installant à la deuxième place avant le passage des derniers concurrents, Eric Navet et Gentleman Platière qui prenaient tout leur temps pour essayer d’assurer un sans-faute synonyme de victoire.Las, la barre de sortie du double tombait, reléguant le couple à la quatrième place et donnant la victoire à Timothée Anciaume qui pouvait laisser éclater son magnifique sourire.

Tous les résultats sur : www.jump-du-golfe.com/

Photos par equisupporters.affinitiz.com