Un blessé et deux victoires à Altenfelden
mardi 18 juin 2002

caia saumur tamalet
L'entraîneur national Jacques Tamalet. Ph Les Garennes

Le CAI A d’Altenfelden en Autriche s’est couru du 13 au 16 juin. Ce rendez-vous international de qualité comptait pas moins de dix-sept Français engagés à un cheval, deux chevaux, quatre chevaux et quatre poneys.

L’entraîneur national, Jacques Tamalet (photo) gardera de cette édition 2002 un souvenir mitigé. A quatre chevaux, Louis Basty un des meilleurs spécialistes de cette catégorie a été victime d’un accident sur le denier obstacle du marathon. Résultat des courses, il s’en sort avec une grosse entorse à la cheville gauche alors qu’un de ses grooms sera également rapatrié avec une triple fracture tibia péroné. Un sale coup à quelques mois des Jeux équestres mondiaux. « Je vais rater de nombreux rendez-vous importants comme Aix-la-Chapelle, Le Pin, Saumur… Je ne sais pas exactement combien de temps je resterai hors compétition, » lance le meneur du Pin. Déception aussi devant certaines contre-performances de meneurs de premier plan comme Pierre Jung qui ne termine que quinzième à deux chevaux et Anne-Violaine Brisou qui doit se contenter d’une septième place à un cheval.

La victoire était tout de même au rendez-vous. A un cheval, Stéphane Chouzenoux remporte cette catégorie qui comptait pas moins de trente-deux partants. Une belle prestation pour ce Français qui s’offre en plus la maniabilité sans faute.L’autre coco corico de ce week-end avait des consonances germaniques. En effet, à quatre poneys, Laure Chartier-Knell, l’épouse d’un tout bon meneur allemand à quatre chevaux décroche la première place avec ses poneys allemands. Elle vit et s’entraîne de l’autre côté du Rhin mais concourt pour la France.

Les résultats du CAI-A à 1 chevalLes résultats du CAI-A à 2 chevauxLes résultats du CAIP-A