Hermès innove avec sa Talaris
mercredi 31 mars 2010

hermes-talaris
La selle Talaris © Claude Bigeon

Elle sera présentée au public ce week-end, lors du Saut Hermès au Grand Palais (3 et 4 avril 2010) : la nouvelle selle de saut du prestigieux sellier Hermès, la Talaris innove par sa conception, ses matériaux.

Si le cuir reste la matière noble par excellence de cette selle imaginée par Laurent Goblet, sellier du 26 Faubourg Saint-Honoré (Paris) depuis 33 ans, sa construction va lui permettre de traverser le temps en pouvant être modifié au fil de l’évolution du cheval ou de changement de monture et de l’évolution du cavalier.

Disponible à partir du mois de septembre (prix annoncé : 6750 euros TTC), la Talaris (adjectif latin talaria décliné au neutre pluriel désigne les sandales ailées attribuées à Mercure, ndla) a été conçue pour le saut d’obstacles après trois ans d’études. Ses plus : un meilleur amorti pour le cheval et le cavalier, la finesse et la réactivité. Les sangles de l’arçon sont remplacées par une suspension en carbone qui se positionne sur l’arçon. L’arçon est en thermoplastique injecté. Sous l’arçon, une contreplaque en carbone. Les panneaux de la selle en veau naturel sont garnis de mousse en Polyuréthane. Des inserts métalliques remplacent les clous de tapisserie. Le siège est sans aucune couture. « Talaris, la selle modulaire de saut d’obstacles est pionnière dans son domaine. Laurent Goblet, a imaginé un arçon sur lequel tous les éléments sont modulables et facilement interchangeables. La selle évolue en fonction de l’équitation du cavalier, de sa morphologie, de ses chevaux, » explique-t-on chez Hermès.