Horse dressing, les bons plans du matériel d'équitation
dimanche 31 octobre 2021

Prix Hippolia 2021
Horse Dressing, I-Bride et Impulse Horserunners sont les trois lauréats du Prix des start-up Hippolia by Equita 2021. © Ph. S.F.

Après délibération du jury composé de Florence Amalou, fondatrice de Horse Republic, de Laurent Duray, PDG de Lim Group, et de Marc Dilasser, cavalier membre de l'équipe de France de CSO, et selon les préférences du public, c'est la start up Horse Dressing, permettant la location de matériel d'équitation entre pratiquants, qui a remporté le Prix des start-up Hippolia by Equita. I-Bride est deuxième, devant Impulse Horserunners.

Chaque année, depuis 2015, le Prix des start-up Hippolia by Equita récompense de jeunes sociétés qui proposent des produits et concepts innovants au sein de la filière cheval. Cette édition 2021 a sacré Horse Dressing, I-Bride, ainsi que Impulse Horserunners, qui exposaient leurs produits au village des start-up Hippolia lors du salon Equita Lyon. Ce village des start up permet de mettre en lumière les idées de jeunes entrepreneurs et tout ce qui se fait en termes de nouveautés pour la filière.Le Prix des start up, qui se fait en partenariat avec L'Eperon, prend en compte plusieurs critères : l'originalité du concept, le positionnement sur le marché et le modèle économique, le potentiel de développement et la qualité du pitch lors du concours. Pour convaincre le jury, jeudi 28 octobre, les fondateurs de chaque start up livrent un discours d'environ 3 minutes, suivi d'un échange avec les membres du jury. La start up lauréate remporte un stand sur le salon pour l'édition suivante. Le classement des start up se fait selon le vote du jury (40%) et le choix des visiteurs (60%).

Horse Dressing : privilégier l'usage à la propriété

Jeudi, sur le stand de L'Eperon, Laetitia Moulard, fondatrice de Horse Dressing avait expliqué devant le jury les avantages du concept imaginé pendant de longs mois : rendre accessible une plateforme de location de matériel d'équitation et favoriser l'usage plutôt que la propriété. "On a pensé cette idée pour faciliter un nouveau mode de consommation", indique Laetitia. Grâce à des partenariats avec des marques et un stock de matériel, Horse Dressing se charge de répondre aux besoins des cavaliers qui souhaitent louer un nébulisateur ou une tondeuse, entre autres, plutôt que de l'acheter. 300 commandes ont déjà été passées depuis la création de la société, avec un panier moyen plus élevé que ce que Laetitia avait prévu. Lors de la remise des prix, la joie de la fondatrice de la start up Horse Dressing était palpable, dimanche, sur le stand de L'Eperon. Elle exposera ainsi son concept l'an prochain, sur un stand, à Equita Lyon. 

Deuxième aux prix, la start-up I-Bride, qui propose une nouvelle gamme d'embouchures, plus respectueuses de la bouche du cheval. Son fondateur, Harold Feugas, technicien dentaire équin, avait expliqué devant le jury l'importance de bien connecter le cavalier à son cheval, sans blesser ce dernier. Les produits I-Bride, faits en inox, proposent deux flexiblités et trois amortis.

Troisième start-up choisie par le jury - également coup de cœur de notre rédaction -, Impulse Horserunners. Alors que de plus en plus de cavaliers choisissent de déferrer leurs chevaux ou entament au moins une réflexion sur la possibilité d'une alternative au fer, Impulse Horse Runner propose une semelle en polyuréthane, ajustable au pied du cheval et respectueuse de sa mécanique. "Nous avons commencé à commercialiser nos produits dès décembre 2020, car il y a une vraie demande des cavaliers", indiquait Annabel Heath, dirigeante.

Enfin, Halter Planet, créée par Vivianne Gonnet, reçoit le coup de coeur du label Equures (environnement et bien-être animal) : l'ambition de cette dernière est de proposer une alternative écologique, innovante et esthétique en termes de matériel d'équitation. La fondatrice propose d'ores et déjà un licol en lin, fabriqué en France, et entend bien développer sa gamme de produits réalisée en matière plus respectueuse de l'environnement.

*Retrouvez un focus sur Horse Dressing dans notre prochaine version de L'Eperon Hebdo à paraître