La carrière de Saint-Lô s'agrandit, et ça change tout
vendredi 03 décembre 2021

Depuis la fin du mois de novembre, les travaux d'élargissement de la carrière Uriel ont débuté à Saint-Lô
Depuis la fin du mois de novembre, les travaux d'élargissement de la carrière Uriel ont débuté à Saint-Lô © E.F

Depuis la fin du mois de novembre, les véhicules de chantier ont investi le Pôle hippique de Saint-Lô. Objectif : agrandir la carrière Uriel.

C'est sans doute la carrière de concours la plus fréquentée de France. "Pas moins de 10 000 parcours l'an", estime Yann Adam, directeur du Pôle Hippique de Saint-Lô, qui surveille l'agrandissement de la carrière Uriel. Car, en effet, des travaux d'élargissement ont débuté pendant les qualificatives étalons du stud-book Selle Français le 23 novembre dernier. Adieu la carrière mythique, bienvenue à une carrière encore plus pratique, qui gagne pas moins de six mètres en largeur. Mais quel est le fond de ce projet ? Offrir de nouvelles perspectives pour les cavaliers et les chefs de piste qui vont pouvoir décupler les solutions de parcours. Mais pas que ! "Cet élargissement implique la destruction de la tribune historique de Saint-Lô, qui migre sur la largeur à l'endroit de l'espace engazonné. Il préfigure surtout une série de modifications, avec, entre autres, une tribune de jury plus confortable (70m² au sol sur deux niveaux dédiés au jury, technique, presse...) et une deuxième tranche de travaux qui verra, à terme, un restaurant panoramique entre la nouvelle détente et le terrain d'exhibition", précise Yann Adam. Le Pôle hippique de Saint-Lô répond ainsi aux attentes d'une filière unanimement conquise et qui salue largement le confort d'une piste mythique qui a vu défiler tant de grands noms. Les allées en sable sont loin. "C'est un des derniers vestiges de la grande époque des Haras Nationaux. C'est la fin d'une époque, et le début d'une autre !", ajoute Yann Adam. Certains ont d'ailleurs émis l'idée qu'une pierre subsiste afin de rappeler la portée symbolique de la tribune dans la formation de tous les cracks normands qui ont commencé par fouler la piste saint-loise sur le circuit SHF.

Ces transformations pertinentes impliquent également un bouleversement du calendrier à venir. Ainsi, le premier SHF de France (traditionnellement autour du 15 mars) sera décalé au mois de mai 2022. Et c'est le Meeting de Printemps de l'A.E.C qui inaugurera cette nouvelle carrière, le 8 avril 2022.