Recycl’Horse : la nouvelle vie du textile équestre
lundi 19 juillet 2021

En plus de boites de collecte réparties dans quelques régions de France, l'équipe de Recycl'Horse organise des tournées dans les écuries, comme...
En plus de boites de collecte réparties dans quelques régions de France, l'équipe de Recycl'Horse organise des tournées dans les écuries, comme ici au MFR de Granville © Coll. privée

Depuis le mois de mars, une camionnette inhabituelle parcourt les routes des Hauts-de-France, d’Ile-de-France et de Normandie pour collecter les vieux textiles équestres dans les écuries. Collecter et recycler, c’est donc ce à quoi Laura Verdier, la fondatrice de Recycl’Horse, et Céline Le Fur ont consacré leurs derniers mois. Rencontre.

Ingénieure en environnement depuis 15 ans et cavalière de dressage, Laura Verdier souhaite mettre à profit son métier dans le monde qui la passionne, l’équitation. En plein premier confinement, la jeune femme a du temps à consacrer à ses idées et c’est ainsi que nait le projet de Recycl’Horse. « En tant que professionnelle de l’environnement, j’ai beaucoup d’engagements avec des grands groupes, sur des sujets de conseils stratégiques. Mais je voyais bien que dans mon milieu personnel, l’équitation, il n’y avait pas encore grand chose de mis en place concernant les problématiques environnementales, mis à part le label Equures », précise Laura Verdier. Pendant un an, la cavalière travaille sur des études de marchés, réfléchit aux produits qu’il faudrait collecter en priorité afin de mettre en place la meilleure démarche environnementale possible. « Au 1er janvier 2022, ce qu’on appelle la responsabilité élargie du producteur va être mise en place. Si jusqu’à présent une écotaxe de trois centimes était appliquée sur de nombreux produits, comme les réfrigérateurs par exemple, afin de financer la fin de vie du produit, cette dernière sera désormais appliquée à tous les articles de sport. Donc si vous allez dans un magasin de sport ou une sellerie, cette écotaxe sera mise en place sur les cravaches, bombes, tapis… », explique-t-elle. C’est dans cette optique que Laura décide de lancer son projet en se concentrant sur les textiles chevaux en fin de vie, "les poubelles", comme elle les appelle. « Nous avons eu beaucoup de demandes concernant les textiles des cavaliers mais ceux-ci sont pris en charge par les boites que l’on trouve en ville. C'est pour cela que nous avons d’abord voulu prendre en charge le textile cheval dans un premier temps. Et d’ailleurs, on ne demande pas à ce que les articles soient propres ! Au contraire, ne lavez pas ce que vous souhaitez jeter, écologiquement parlant cela n’a aucun sens. » 

Du recyclé Made in France 

Céline Le Fur rejoint Laura à la mi-mars et c’est alors que les collectes peuvent véritablement commencer. Quel est le procédé en place ? « Nous avons contacté des marques telles que Padd et Décathlon qui ont tout de suite adhéré à notre projet puisque, comme je le disais plus haut, elles seront concernées par l’écotaxe. Nous sommes dans une période pilote jusqu’à fin juillet, nous avons donc mis en place des boites de collecte dans certains points de vente puis nous les déplaçons. Nous avons aussi déposé des boites sur des terrains de concours comme au Haras du Pin, à Deauville, St Lô pour le Normandie Horse Show, Fontainebleau, nous étions sur une Tournée des As à l’Espace Rozier et étions présentes sur le Paris Eiffel Jumping, énumère Laura en précisant : Les cavaliers particuliers peuvent déposer leurs affaires dans les boites qui se trouvent devant les magasins ou sur les terrains de concours tandis que nous effectuons aussi des tournées, sur le même principe qu’un pressing, dans les écuries, notamment des cavaliers professionnels. Ce sont eux qui ont surtout besoin de notre venue pour vider leurs greniers ! » Pour trouver la boite la plus proche de chez vous, dans la limite des Hauts-de-France, Ile-de-France et Normandie, rien de plus simple : il suffit de consulter les réseaux sociaux de Recycl’Horse.

Que peut-on déposer dans ces boites ? « Nous récupérons tout le textile cheval, à savoir les couvertures, les tapis, les bonnets, les bandes, sous-bandes, couvre-reins, sacs à foin, tentures, amortisseurs… Mais il va falloir que nous trouvions des solutions pour que l’année prochaine nous puissions absolument tout récupérer, tous types de guêtres, cuir… » Lorsque les textiles sont collectés, ils sont alors triés et répartis en fonction de leur état général. Les moins abimés sont déposés dans des SPA tandis que les plus endommagés vont être recyclés pour créer un nouveau tissu 100% recyclés et "Made In France". « Le but sera de vendre ce tissu à des marques qui souhaitent fabriquer des produits équestres à base de tissu 100% recyclé mais surtout Made In France, ce qui n’existe pas ! Nous effectuons aussi tout un travail d’identification (de quel tissu sont faits les produits, où ils sont abimés, déchirés…) que nous transmettons aux marques qui fabriquent du matériel équestre afin de les aider à faire de l’éco-conception. Nous mettons aussi en place un partenariat avec la couturière Julie Lamantia, pour réaliser ce que l’on appelle de l’upcycling. Elle réfléchit en effet à utiliser certains tissus que l’on récupère lors de nos collectes pour leur donner une nouvelle vie, sous forme de sac par exemple ». Avec déjà deux tonnes de textiles collectés, Recylc’Horse fait un début plutôt remarqué dès sa première année d’existence. Et pour Laura et Céline, les idées d’amélioration ne manquent pas pour les années à venir. « Nous souhaitons élargir les collectes à toutes la France dès 2022 grâce à un sytème de réseaux dans les différentes régions, nous devons aussi être capables de récupérer le textile des cavaliers, développer plus de partenariats avec les SPA mais aussi les associations du monde équestre, ainsi qu’avec les associations de chiens d’aveugles. On souhaite aussi assez rapidement avoir une camionnette électrique. Notre but est vraiment que la boucle soit bouclée », insiste Laura. 

Et si pour l’heure, les collectes prennent fin à la fin du mois de juillet, Recycl’Horse sera de nouveau sur les routes de France dès mars 2022. Voilà de quoi vous laisser le temps d’accumuler vos vieilles couvertures pour participer à un projet environnemental. 

Plus d’infos: https://www.recyclhorse.fr/