4e promotion du DU de droit équin : inscriptions ouvertes
dimanche 09 mai 2021

La troisième promo du DU de droit équin organisé par l’IDE rassemble des participants d’horizons variés
La troisième promo du DU de droit équin organisé par l’IDE rassemble des participants d’horizons variés © IDE

Créé en 1994 à l’initiative des Haras nationaux, de l’ENE et du centre de droit et de l’économie du sport, l’Institut de droit équin est une institution reconnue et appréciée par son sérieux. Parmi ses missions, la formation professionnelle s’est bien développée ces dernières années. On connaissait chaque année son Congrès annuel, mais depuis 2015, l’IDE s’est associé à l’université de Limoges pour proposer un DU de droit équin.

Organisé sur deux années avec un volume horaire de 130 heures réparties sur neuf sessions de deux jours à deux jours et demi, ce diplôme universitaire (DU) s’adresse aux professionnels du cheval et du droit titulaires d’un Bac+3. Les inscriptions pour la 4e Promotion (novembre 2021 – août 2023) sont ouvertes jusqu’au 11 juin. « Nous avons environ 20% à 25% d’étudiants et le reste de la promotion est généralement composée de professionnels du droit ou du cheval comme des notaires, des experts-comptables, des avocats, des vétérinaires, explique Christian Beuchet, le nouveau co-président de l’IDE (avec Charles Dudognon, Professeur Université de Limoges, Centre de droit et d’économie du sport, ndlr). L’intérêt de cette formation est de mélanger des participants d’horizons différents. Ainsi, au sein de la 3e promotion en cours, nous avons par exemple Michel Guiot (nouveau président de la SHF, vétérinaire et à la tête du Haras de Talma, ndlr). » L'acquisition de ce diplôme permet notamment à ses détenteurs d’intégrer et contribuer au développement d’un réseau de « spécialistes » en droit équin afin de répondre aux besoins des professionnels du cheval.

Le DU de droit équin a permis à l’IDE d’acquérir une certaine renommée et sert également de vivier pour renouveler ses membres. « Il y a de plus en plus de problèmes juridiques dans le monde du cheval, souligne Christian Beuchet, cet avocat à la retraite passionné de chevaux, qui sait bien de quoi il parle. Et nous avons de la demande quand nous lançons les inscriptions au DU. Nous sommes obligés de limiter le nombre de places à 25 à 30 participants par promotion. Je pense que la mise en place de ce diplôme universitaire a redonné un peu de dynamisme à l’IDE. » Il n’y a pas de changement radical dans le contenu du programme, mais il s’adapte pour être au fait de la jurisprudence. La difficulté de l’équipe pédagogique est de proposer des cours qui soient adaptés à un public de spécialistes et de non spécialistes du droit. « Cette formation ne se veut pas élitiste mais pratique et abordable », précise Christian Beuchet.

En parallèle de cette formation au long cours, l’IDE organise des Journées professionnelles qui sont désormais proposées à distance. Les prochaines sont prévues fin mai. La première de ces journées se tiendra le 26 mai de 13h30 à 17h30 et aura pour thème le bien-être des équidés : projet de loi sur la protection animale et épidémie de rhinopneumonie ; puis une seconde aura lieu le 28 mai de 9h à 13h sur les propriétaires de chevaux de courses : écuries de groupe, responsabilité du propriétaire, fiscalité des courses. Arrivés en mars dernier à la co-présidence de l’IDE, Christian Beuchet et Charles Dudognon souhaitent insuffler un nouvel élan à l’IDE et envisagent de sortir des guides pratiques et pourquoi pas des ouvrages destinés aux enfants.

Contact : 05.55.45.76.30/33, contact@institut-droit-equin.fr ou droitequin@gmail.com / www.institut-droit-equin.fr