Coupe du monde de maréchalerie
vendredi 13 juin 2003

maréchal-cheval
maréchal-cheval

La coupe du monde de ferrage de chevaux lourds a eu lieu à Gatton, en Australie, les 2, 3 et 4 mai derniers. C'est à cette occasion que les trois représentants tricolores ont décroché la médaille de bronze. Un bien beau résultat pour une discipline encore méconnue en France.

Ces trois jours à Gatton ont été une véritable fête du cheval lourd. Près de 180 d'entre eux étaient rassemblés, représentants les différentes races existantes. Cet évènement revêt une certaine importance en Australie puisque c'est la plus importante manifestation équestre du pays. Les animations étaient nombreuses pendant ce week-end, qu'elles aient pris la forme de simples démonstrations ou de compétitions du plus haut niveau : travail des chevaux de labour, attelage, etc. Mais le point d'orgue de la manifestation était sans nul doute la Coupe du monde de Ferrage de chevaux lourds, une discipline largement dominée par les australiens.

A cette occasion, l'équipe de France était composée de trois maréchaux ferrants, tous originaires de l'ouest de la France : Lionel Bertin (85), Stéphane Bréhin (53) et jean-François Gery (44), tous trois très expérimentés dans le domaine (Stéphane Bréhin a remporté le championnat d'Europe au Danemark).Les championnats se sont joués sur trois types d'épreuves. Les épreuves de forge, tout d'abord, consistent à forger deux fers à partir d'un lopin d'acier et d'un lopin d'aluminium. Les épreuves de ferrage, quant-à elles, testent le travail du maréchal sur le cheval. Elles consistent à ferrer deux pieds avec des fers réalisés à partir de lopins d'acier. Enfin, au cours des épreuves artistiques, les maréchaux doivent, à partir d'un lopin d'acier, construire un objet d'art.

Bravo à nos trois représentants français qui ont su prouver leur technique et leur savoir-faire et qui sont donc repartis avec la médaille de bronze de cette coupe du monde.