Formez-vous à la Cité du Cheval
mercredi 26 octobre 2005

tarascon-eleve
- Ph. F. Chevallier

Au coeur de ses batiments historiques la Cité du Cheval vous propose un large éventail de formations équestres. Du BPJEPS à la Valorisation, on trouve de tout à Tarascon !

Achevée en 1757 la caserne de Tarascon abritera jusqu’à 1 158 chevaux et 1 527 hommes. Carabiniers, Dragons, Hussards, Cuirassiers ou encore Spahis vont s’y succéder pendant presque deux siècles.Aujourd’hui l’armée a délaissé les bâtiments du Quartier Kilmaine mais depuis un an on peut de nouveau entendre résonner le bruit des fers sur le sol.

Grâce à la CCI du Pays D’Arles et de la municipalité de Tarascon la caserne est devenue la « Cité du Cheval », un véritable pôle équestre dédié à la formation aux métiers du cheval dirigé par Jean-Luc Marino, également responsable du département formations équestres. En plein développement la Cité accueille déjà une centaine de stagiaires qui peuvent bénéficier de l’aide des partenaires de l’organisme de formation pour trouver des contrats adaptés à la plupart des profils.

L’éventail des formations proposées est large. Bien sûr, ce sont les élèves-moniteurs qui sont les plus nombreux près de 70%. Ils vont préparer le B.P.J.E.P.S. (Brevet Professionnel de la Jeunesse de l’Education Populaire et des Sports) mention Equitation. Les autres formations sont, le Niveau III « Responsable Technique », le B.E.E.S. (Brevet d’Etat d’Educateur Sportif) 2e degré Activités Equestres, la « Valorisation des équidés », le Certificat de Professionnalisation « travail et valorisation du jeune cheval de sport » et même une pré-formation au BPJEPS. Pour beaucoup de ces formations, une soixantaine d’entreprises sont partenaires de la cité et des stagiaires. Une dynamique qui permet de faire correspondre le milieu du travail et les formations délivrées.

 

La pré-formation s’adresse soit à des cavaliers de bon niveau qui vont suivre un stage intensif de courte durée, soit à des personnes en contrat de professionnalisation avec une entreprise, la durée de la session est alors de 10 à 12 mois. Le BPJEPS s’effectue selon les profils des stagiaires sur un ou deux ans en alternance avec une entreprise. Le Niveau III est un intermédiaire entre le monitorat et l’instructorat, il convient également à des enseignants désireux de s’orienter vers la compétition. Le BEES 2e degré est mis en place en partenariat avec l’Ecole Nationale d’Equitation de Saumur et les Haras Nationaux d’Uzès. Miseen place à la demande des cavaliers et d’éleveurs de chevaux de sport le « Certificat de Professionnalisation » va permettre à des cavaliers confirmés d’être formés pendant un an à l’éducation, au travail spécifique des chevaux de sports sur les circuits de compétition. Enfin la « Valorisation des Equidés » crée par Christian FORLINI (pré-selectionné en dressage au JO de 96) est une formation continue vraiment innovante, ouverte à tous les professionnels du cheval (enseignants, cavaliers, entraîneurs, éleveurs…). Elle repose sur une méthode basée sur la locomotion du cheval, son potentiel et celui de son cavalier. En fonction de ces éléments Christian Forlini adapte une gymnastique spécifique qui vise à optimiser les aptitudes de chaque cheval. Le panel est très large, chacun vient avec son propre cheval pour un besoin spécifique, débourrage d’un jeune cheval pour un centre équestre, préparation à des concours CSO ou encore travail avec des taureaux…La Cité du Cheval fourmille de projets. En 2006, des cours de préparation au Brevet Fédéral d’Ethologie y seront dispensés par un formateur venu du Haras de la Cense, la création d’un CAT est aussi à l’étude, les travaux de réhabilitation se poursuivent, conférences, journées professionnelles et concours seront organisées tout au long de l’année.