Nicolas Touzaint réchauffe la Mouline
vendredi 18 décembre 2009

stage-touzaint
Nicolas Touzaint © Les Garennes

Le centre équestre "La Mouline" avait été sélectionné par le Comité départemental d'équitation du Maine et Loire pour organiser la première journée de stage avec Nicolas Touzaint sur son thème de prédilection, le concours complet

Mercredi 16 décémbre nous découvrions avec bonheur que la fibre familiale de formateur était aussi bien ancrée chez Nicolas que celle de cavalier.

Restant toujours à pied au milieu de son auditoire, Nicolas avait remplacé son casque à la toque des Bleus par un bonnet de skieur. Malgrés les frimas, les parties ensoleillées de la carrière et de l’herbage n’étaient pas trop gelées et permettaient un bon travail pédagogique sans fatiguer les pieds des chevaux

Huit cavaliers de La Mouline étaitent répartis en deux lots. Sébastien Criado (Queen Margot) avait le privilège d’ouvrir cette fête studieuse. Camille Rousseau (Joli Coeur de Beausse), Maeva Halgrain (Réglisse) et Lore Picault (Girondine Nestadio) complétaient ce premier quarteron. Le thème majeur a été une recherche autour de la bonne façon d’aborder un obstacle. "Il n’y a pas le feu dans le virage. Arrives en prenant plus large" et chacun de sourire en essayant de mieux faire.

Pour le second lot, Marc Pamard (Reggae Night), Boris Catry (Puissante), Pierre Boujou (Havane) et Marie-Hélène Payet (Patchouli) profitaient d’un sol assoupli par le rotavator et la scéance de saut d’obstacle s’achevait par un enchainement sur un triple.

Le Conseil Général de Maine et Loire, partenaire de cette journée, avait édité une affiche avec Nicolas à la tète de Galan de Sauvagère. Une séance de dédicace autour d’un sympathique buffet dans le salle du club permettait à Nicolas de répondre aux questions d'une journaliste britannique: "Que faut-il faire pour devenir un bon cavalier de complet?". Nicolas répondait spontanément :"Il faut beaucoup de travail, beaucoup répéter". Ce message a très bien été perçu et applaudi. Un autre confrère lui demandait quel était le cheval de sa vie. Réponse: "Galan de Sauvagère! ".

Les demandes de dédicade se bousculaient autour de la table ronde. Tee shirts et gilets de protection, tous les supports étaient bons pour repartir avec la signature de notre star.Olivier Martin (Conseil Général 49) confirmait que deux autres stages étaient programmés en 2010 dans le sud-est et sud-ouest de ce département d'Anjou.