Stages d’éthologie avec Philippe Gérard
vendredi 16 janvier 2009

ethologie-gerard
Philippe Gerard © Claude Bigeon

Entre son lieu de résidence pas très loin du Haras de Jardy (92) et ses propres chevaux hébergés près de Rambouillet (78), Philippe Gérard propose des consultations équestres basées sur l’éthologie.

Ces consultations s'adressent aussi bien à des propriétaires qui rencontrent des difficultés avec leur cheval qu'à des cavaliers de clubs lors de stages comme il en est organisé de manière régulière au Club hippique de Buc (78) ou au centre équestre du Haras de Jardy . Philippe est aussi intervenu en région parisienne à Chaville, Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne mais aussi en province, en Picardie (dans la Somme, Domaine du Marquenterre et au Domaine d’Isis et Robinson à Lamotte Bulleux), près d’Angers, en Normandie dans des centres équestres de la région de Deauville etc...

Depuis fin 2003, date du démarrage de son activité « équestre », c’était à Jardy pour les enseignants, Philippe Gérard s’est peu à peu fait connaître par le bouche-à-oreille. Pas du tout issu du milieu du cheval, ce passionné qui a débuté l’équitation à 7 ans au club hippique de Porchefontaine à Versailles, a évolué de manière classique dans les premiers niveaux de compétition en CSO et en dressage. En Normandie dans un club classique, il s’est peu à peu fait une réputation par son approche et son envie de travailler des chevaux délicats. En 2000, une rencontre avec Adamo Walti lors de stage d’équitation western lui donne le déclic pour l’approche éthologique.

« Je crois que par rapport aux autres spécialistes de l’équitation éthologique, j’ai une approche assez différente, qui ne s’enferme pas dans une méthode. J’ai fait la synthèse de ce qui existe et j’ai cherché par moi-même des solutions, explique cet ancien juriste aussi connu dans un autre milieu (celui des reptiles) pour ses connaissances. Mon cursus varié (il a enseigné le droit et la pathologie des reptiles aux élèves de l’école vétérinaire de Maisons-Alfort) me permet, je pense, de bien communiquer. Un autre truc me sert, c’est ma pratique des arts martiaux. Dans le travail à pied cela permet un bon positionnement corporel et l’utilisation de l’énergie interne. » Lors de ses séances particulières ou lors de ses stages, il met en place des techniques pour gérer les problèmes de manière très pratiques. « Je propose des vraies solutions techniques pour être en harmonie avec son cheval, mais aussi un plan de travail sur le long terme, explique Philippe Gérard. Le plus compliqué c’est d’aider les cavaliers à évoluer, à vaincre leurs peurs, leurs blocages pour rebâtir un nouveau système de communication à l’autre".

A côté de son activité « équestre », il poursuit une activité d’écriture. Après des livres sur les reptiles et les chiens et son premier livre équestre « Avoir un cheval » aux éditions Animalia, sorti il y a quelques années, il s’est attelé chez le même éditeur, à la conception de cinq livres de vulgarisation par race (selle français, appaloosa, quarter-horse, pur sang arabe, lusitanien) associée à une approche éthologique. Cinq ouvrages prévus pour ce printemps.

Informations pratiquesLes prochaines dates de stage au club de Buc : le dimanche 18 janvier, le dimanche 1er février au programme notions fondamentales d'éthologie équine (travail à pied en liberté et en longe) ouvert à tous niveaux, y compris cavaliers propriétaires venant avec leur cheval. Autres stages destinés aux confirmés : 25 janvier, 8 février, 15 mars. Stages à Jardy : 15 février : travail en liberté, 22 février : problèmes de sécurité au box, en main et en selle, 8 mars : travail monté niveau avancé, 22 mars randonnée éthologique en forêt de Rambouillet avec exercices pratiques…Contact et renseignement : Philippe Gérard, tél. : 06 81 46 10 22

Légendes photos : Philippe Gérard, travail à pied et monté avec ses deux chevaux, une Appaloosa et un croisé lusitanien et quarter-horse. Mais également lors de séances à pied où l’utilisation du corps est mise en valeur. Ph. C. Bigeon