Accéder aux Groupes 1 sera plus difficile en 2020
mercredi 22 janvier 2020

Staff fédéral saut d'obstacles
En cette année olympique, les différentes staffs fédéraux décident de relever les niveaux d'accès aux Groupes 1 et 2 © Scoopdyga

Mis en place en janvier 2019, les Groupes 1 et 2 de saut d'obstacles, dressage, concours complet et para-dressage ont pour vocation de créer et d'identifier des réservoirs de cavaliers et de chevaux sur des bases de résultats qualificatifs et sont supports des sélections pour les championnats internationaux. Un an après leur apparition dans le système fédéral français, et année olympique oblige, ces groupes évoluent. En 2020, il sera plus difficile de faire parti des Groupes 1 !

« En cette année olympique, on choisit de renforcer les critères d’accès au Groupe 1 pour cibler les couples les plus performants dès le début d’année », indique Sophie Dubourg, directrice technique national. Des critères revus à la hausse, dans les catégories du saut d'obstacles, du dressage te du para-dressage, mais restés inchangés pour la discipline du concours complet. « En concours complet, peu de changement, nous étions déjà sur des exigences du niveau des Jeux olympiques », explique la DTN. En saut d'obstacles en revanche, le nombre de résultats qualificatifs pour une entrée dans le Groupe 1 est doublé et en dressage, priorité est désormais donnée aux résultats obtenus sur les compétitions internationales (là où l'ancienne formule mettait les CDI et Grands nationaux sur le même pied d'égalité). Des compétitions internationales qui seront désormais plus accessibles pour les couples ayant intégré le Groupe 2, qui ouvre maintenant les portes des CDI 4* et des CDI-W hors ligue d'Europe de l'Ouest. Enfin en para-dressage, le minima requis est a augmenté d'1%  sur les épreuves qualificatives. 

Grâce à cette modification des critères d'accès, la fédération entend pousser les couples prétendant à une sélection pour les JO a faire preuve de régularité. « Il nous reste peu de temps pour accompagner et affiner la préparation de ces couples. On souhaite inciter les cavaliers à répéter les performances du niveau des JO. On évalue les couples en situation de compétition, en valorisant la confrontation à la concurrence internationale. Les résultats acquis dans ces critères seront de bons indicateurs pour les sélectionneurs. »

Retrouvez les nouvelles conditions d'accès aux différents Groupes ICI et les couples composant les différentes groupes ICI