Assemblée générale de la FFE
vendredi 10 décembre 2010

ag 2010 lecomte paillot klein
En tribune, à l’A. G. de la FFE, Serge Lecomte, Christian Paillot et Olivier Klein. © Claude Bigeon

Une salle de conférence du parc des expositions de Villepinte accueillait l’assemblée générale ordinaire de la Fédération française d’équitation ce jeudi 9 décembre.

Une assemblée générale validée par le quorum grâce aux votes par internet, courrier et sur place. Les sept points de l’ordre du jour soumis au vote ont étaient approuvés : 1 le rapport moral et quitus 2009-2010 à 89,70% ; 2 les rapports financiers et quitus 2009-2010 à 88,08 % ; 3 le budget prévisionnel 2010-2011 à 83,83% ; 4 le renouvellement du mandat de commissaire aux comptes à 90,49% ; 5 les tarifs 2012 des contributions licenciés et clubs, tarifs inchangés à 83,41% ; 6 le mandat donné au comité fédéral pour les acquisitions foncières  à 80,27% ; 7 la participation à la campagne de promotion TV à 53,50%. Une assemblée générale ordinaire achevée en 1h30, le temps d’entendre les différents rapports mais sans participation de la salle. Dans le rapport moral présenté par François Albertini, le secrétaire général, les chiffres montrent la progression avec 7792 adhérents (clubs) et 687 330 licenciés, des hausses respectivement de 4,1 et 5,7 %.
Parmi les événements concernant le fonctionnement de la FFE, le GHN et de Cheval qualité France ont été remplacés au 1er septembre par deux nouveaux services internes à la fédération, le service Ressources et le service Qualité.
Les engagements en compétition ont atteint un total de 1 256 121 cette saison. L’occasion de faire un bilan général de l’activité de la FFE. Du côté du sport de haut niveau, la FFE rassemble 254 sportifs de haut niveau, toutes disciplines confondues et se trouve en tête des organisateurs de compétitions internationales avec 487 concours FEI organisés en 2009 devant l’Allemagne et les Etats-Unis.
Ainsi, Christian Paillot, le vice-président de la FFE, président du Groupe I au sein de la FEI et vice-président de la nouvelle fédération européenne de sports équestres a pu rappeler la place importante de la France sur la scène internationale. Une place légitimée par les résultats internationaux glanés cette saison surtout en saut d’obstacles.
Concernant les prochains Jeux équestres mondiaux de 2014 en Normandie, Serge Lecomte a positionné la FFE sur la promotion de sport et la préparation des cavaliers, justifiant ainsi la non participation financière au budget de l’événement en tant que tel.
Jacques Robert, responsable du haut niveau a souligné l’esprit de cohésion de cette saison et afficher une volonté d’améliorer la formation des juges et permettre aux cavaliers de participer plus facilement aux compétitions internationales.
Pascal Dubois le DTN conforté dans son statut par Serge Lecomte a rappelé les entraineurs nationaux des trois disciplines olympiques, Laurent Elias et Thierry Pomel pour le CSO, Laurent Bousquet pour le complet avec Henke Nooren en soutien sur le CSO, Alain Francqueville en dressage. Pour les autres disciplines, Davy Delaire est maintenu pour la voltige, Guy Duponchel pour le reining, Fanny Bougault pour le para-équestre ; Quentin Simonet intégre le dispositif attelage. Mais une réflexion reste en cours pour les entraineurs d’attelage et d’endurance.
Le rapport financier du trésorier de la FFE, Olivier Klein affiche un bilan positif : « Globalement, les finances de la fédération sont saines. Les recettes sont bonnes et en croissance avec des licences et des engagements à la hausse, deux points importants des recettes. Ainsi, les licences et les engagements augmentent globalement de 4%, les recettes du parc fédéral aussi. Ainsi l’ensemble des produits atteint 35 millions d’euros. Les dépenses restent dans la continuité avec sept millions d’euros. » Le parc fédéral occupe la majorité de ces dépenses avec quatre millions d’euros d’investissement.
Serge Lecomte, le président de la FFE a pris le temps de rappeler : « La philosophie générale est de soutenir nos sportifs, les meilleurs cavaliers. Quand Pascal Dubois présente le troisième degré avec des équivalences pour les cavaliers. Cette passerelle avec le sport doit amener les gens à se dépasser, à progresser. Le D.S. en remplacement de l’instructorat rentre dans cette démarche. Comme le pôle jeune à Saumur. Ceux qui composent l’ENE doivent montrer et faire-savoir leur compétence. » Se dépasser et progresser, voilà le message que Serge Lecomte voulait faire passer.
A la fin de l’assemblée, la 8e édition des Trophées de l’innovation pédagogique qui avait pour thème « Comment intégrer la famille dans la vie du club », trois professionnels ont été récompensées : Claire Granger (Claire Poney Nature), Anne Godet (Etrier Choletais), Quitterie Lanta (Ecurie Grandpierre).