Violences sexuelles : Une mission d'inspection générale de la Jeunesse et des Sports à la FFE ?
jeudi 02 juillet 2020

Roxana Maracineanu
Roxana Maracineanu © Hervé Hamon - Ministère des Sports

Le ministère des Sports dirigé par Roxana Maracineanu a décidé de prendre à bras le corps le dossier des violences sexuelles et cela pourrait bien passer par une mission d'inspection générale de la Jeunesse et des Sports au sein de la FFE après les révélations des incohérences dans la gestion de l'affaire Loïc Caudal.

Hier, la ministre des Sport a organisé une nouvelle conférence sur la prévention des violences sexuelles dans le sport. Si le sujet lui a toujours tenu à coeur, il a toutefois pris une nouvelle ampleur leurs de la publication de l'enquête de Disclose en décembre dernier qui a fait émerger de nombreux témoignages de victimes. "La cellule s'est emparée des informations des différents médias, instruisant au cas par cas chaque signalement pour identifier les victimes et leurs auteurs présumés afin de lancer les procédures d'enquêtes administratives", expliquait Roxana Maracineanu. "Depuis nous avons reçu plus de 2000 courriels sur l'adresse électronique spécifiquement créée pour recueillir les signalements (...) En six mois, 67 mesures administratives d'interdiction d'exercer ont ainsi été prononcées par les préfets de départements contre des éducateurs sportifs ou des exploitants d'établissements APS pour des faits de violences sexistes ou sexuelles. C'est trois fois plus que durant les dix dernières années. 27 signalements au procureur de la république ont été effectués par ces mêmes préfets et 88 enquêtes administratives sont encore en cours dans les directions départementales."

Au premier juin, le Ministère avait décompté 177 auteurs présumés de violences sexuelles. Comme l'a démontré Médiapart, l'équitation ne faisait pas exception. La révélation de l'affaire Loïc Caudal avait amené le Ministère à rencontrer le président de la FFE pour lui demander des éclaircissements. Depuis, les deux entités sont toujours en relation et Roxana Maracineanu penserait même à  recourir à une mission de l'Inspection générale de la Jeunesse et des Sports au sein de la FFE. Affaire à suivre donc.