Bilan de suivi des foyers d'infection à HVE1 dans les Yvelines
lundi 29 octobre 2012

grippe cheval
Le docteur Zientara effectue un prélèvement nasal. Ph. S. Latour/Mérial

Suite à la déclaration de trois foyers d'infection à herpès virus équin de type depuis le 8 octobre 2012 dans le département des Yvelines (78) et dans l’état actuel des connaissances, vous trouverez ci-dessous un bilan de la situation.

A ce jour, trois foyers d'infection à HVE1 ont été identifiés dans les Yvelines (78). Ils touchent des effectifs de chevaux de sport et/ou de loisirs et sont situés dans un périmètre restreint d’une cinquantaine de kilomètres au centre du département. Aucun autre foyer clinique n’est suspecté à ce jour.
 Les symptômes observés sont pour les formes neurologiques, essentiellement de l'ataxie, pour les formes respiratoires, un jetage clair peu abondant, et fréquemment relevés dans les deux formes, un œdème des membres.

Le 8 octobre, un premier foyer a été déclaré dans un centre équestre. Sur plusieurs prélèvements, un seul cas positif a été détecté par le laboratoire. L’animal, vacciné, présentait des signes neurologiques et a du être euthanasié. L'établissement est clos depuis la connaissance du cas et a appliqué les mesures de précautions nécessaires. A noter qu’au sein de ce centre, aucune entrée ni sortie n’avait été enregistré depuis plusieurs semaines.
 Le 15 octobre, un second foyer a été recensé dans une écurie de propriétaires. A ce jour, deux chevaux ont été testés HVE1 positifs (écouvillons nasopharyngés). Un des deux chevaux, non vacciné, a montré des signes neurologiques de faible intensité, le second asymptomatique est, lui, vacciné. Dès la détection des premiers signes cliniques, les mouvements ont été arrêtés dans l'établissement, entrainant l’annulation d'un concours devant avoir lieu sur site.
 Tout comme dans le premier foyer, des mesures de précautions ont été mises en place.
 Le 24 octobre, un troisième foyer a été confirmé sur deux chevaux dans une écurie de propriétaires. Des signes respiratoires ont été observés sur l’un des chevaux, l’autre est asymptomatique. Les deux étaient vaccinés. Des prélèvements complémentaires ont été réalisés dans ce dernier foyer. Des analyses restent en cours. La limitation, voire l’arrêt des mouvements au sein de cette écurie est en cours et des mesures de précautions sont appliquées.

L’enquête épidémiologique est en cours, mais aucun lien n'a pu jusque-là être établi entre les trois foyers. Cependant, la circulation des chevaux des foyers 2 et 3, en particulier à la faveur de concours, reste aujourd’hui la piste de contamination la plus probable. Le foyer 1, quant à lui, relevait plus certainement d’une réactivation virale de l’un des chevaux.

Dans une période automnale favorable à la circulation des virus respiratoires, ces trois foyers confirmés mettent en évidence une circulation du virus HVE1 dans le département des Yvelines.
 En conséquence et dans l’état actuel des connaissances, le RESPE appelle à la vigilance, les détenteurs d’équidés, principalement les cavaliers et propriétaires de chevaux engagés dans des concours ou épreuves ces prochaines semaines ainsi que les organisateurs de concours.

 Le RESPE incite également à suivre les mesures de précaution précisées ici



Photo d'archive