Réouverture de l’hippodrome de la Solle
mardi 22 septembre 2020

L'hipprodrome de la Solle, à Fontainebleau © Scoopdyga

Après plusieurs mois de fermeture, l’hippodrome de la Solle, niché au cœur de la forêt de Fontainebleau, ouvrait à nouveau ses portes le 16 septembre dernier. Exceptionnellement, une réunion était programmée le dimanche 20 septembre, pour le plus grand plaisir d’un public venu en nombre.

La dernière des six réunions du début de l’année à l’hippodrome de la Solle avait eu lieu le 12 mars 2020. « Suite au confinement », rappelle Frédéric Descamps, le directeur du site, « nous avons perdu sept réunions. Nous devions courir fin mai, mais la Seine et Marne ayant été placée en zone rouge, les courses ont du être annulées. Nous n’avons finalement pu reprendre que le 16 septembre. Pendant la période de fermeture forcée, trois personnes ont été placées en chômage partiel. Je me suis concentré avec le chef d’équipe sur l’entretien des pistes. Nous les avons hersées, travaillées, réensemencées et arrosées. Ce repos a été salutaire pour la qualité du sol que nous proposons pour l’automne. »

Si à Fontainebleau les courses se déroulent habituellement en semaine, cette programmation exceptionnelle un dimanche n’avait pas échappé au public, venu en nombre et en famille, d’autant que l’entrée était gratuite lors de ces deux premières journées du meeting d’automne. « Le dimanche est un excellent moyen d’attirer du public »,  observe Frédéric Descamps qui avait concocté plusieurs animations avec ses équipes de bénévoles. Au menu : des balades à dos d’âne grâce à l’association Avon’ânes qui recueillait voici trois ans des animaux issus d’une association dissoute, ainsi que deux tombolas, l’une permettant au gagnant de bénéficier d’un week end « Château de Fontainebleau » intégralement pris en charge, l’autre dite des « tickets perdants » grâce à laquelle les parieurs déçus ont une chance de remporter divers lots de consolation. « J’essaie de voir ce qui se fait sur d’autres hippodromes de France Galop, dont celui de Rambouillet, dont nous sommes très proches, pour mettre en place des animations » indique le directeur, qui n’hésite pas à programmer durant la belle saison des séances de cinéma en plein air, très appréciées, ainsi que des animations pour enfants autour du thème de l’eau notamment. A noter, en ce dimanche, plusieurs courses étaient soutenues par des constructeurs automobiles. « Il est nécessaire d’élargir le nombre de partenaires pour apporter des ressources externes à l’hippodrome et aux courses » explique Frédéric Descamps, toujours dynamique et motivé.    

Mardi 29 septembre, nouveau rendez-vous pour ce lieu mythique et charmant, avec au programme un Quintet, événement phare pour les parieurs. Un total de douze réunions est prévu d’ici à début décembre. 

www.hippodrome-solle.com