Le succès grandissant des courses à poneys
lundi 04 juillet 2022

Courses à poneys
Courses à poneys © Coll.

Pour beaucoup, les courses sont l’occasion de vivre un moment d’adrénaline, notamment grâce à certains des meilleurs chevaux du monde. Mais si l’on vous disait que cela est également possible grâce à des poneys ? Découverte des courses de galop à poney, qui connaissent un succès grandissant en France.

En Grande-Bretagne, elles sont, depuis de nombreuses années, de véritables institutions, et même un passage incontournable pour les jeunes passionnés : les courses à poney. Trot, galop, obstacle… Tout est calqué sur le modèle bien connu des chevaux, mais en version miniature, et avec la même ambiance, la même énergie et la même adrénaline. En France, les courses à poney commencent peu à peu à se faire connaître et à trouver leur public – bien qu’elles aient été une étape de formation pour quelques grands jockeys tricolores comme Olivier Peslier, Maxime Guyon et Augustin Madamet –, notamment ces dernières années. En 2017, elles ont d’ailleurs intégré la liste des disciplines officielles de la Fédération française d’équitation. Il faut dire que les acteurs des courses à poneys mettent tout en oeuvre pour faire connaître et transmettre cette discipline qui les fait vibrer…

Faire découvrir les courses aux plus jeunes

À la tête de l’association Au galop en Anjou, Sigrid Gilet constate avec joie l’intérêt croissant des plus jeunes pour les courses à poney. « Il y a quelques années, mes deux enfants étaient les seuls de la région à en faire. Aujourd’hui, nous comptons une dizaine de petits jockeys qui sont régulièrement au départ de courses, et plus d’une cinquantaine courant en catégorie Élite en France, alors qu’ils n’étaient que vingt auparavant », souligne celle qui, grâce à sa double casquette de monitrice d’équitation et d'entraîneur de course, s’attache à faire découvrir à un maximum d’enfants de la région les courses à poney. Pour cela, tout au long de l’année, elle se rend dans les centres équestres et propose des journées de découverte réunissant une vingtaine d’enfants.

La suite de cet article est à découvrir dans le numéro 424 de L'Eperon Hebdo (paru le 29 juin 2022), disponible sur notre boutique en ligne.