Prix d'Amérique : Face Time Bourbon tient tête à ses ainés.
lundi 27 janvier 2020

Face Time Bourbon remporte le Prix d'Amérique 2020
Face Time Bourbon remporte le Prix d'Amérique 2020 © Scoopdyga

La centième édition du Prix d'Amérique a été remporté par Face Time Bourbon, cadet des partants de la course. Le fils de Ready Cash a su tenir tête à ses aînés, chevaux plus titrés, pour s'imposer hier, dimanche 26 janvier, à Vincennes !

Comme de coutume, les 2700m du Prix d'Amérique ont tenu hier les milliers de spectateurs de l'hippodrome de Vincennes, qui n'ont pas manqué d'encourager le vainqueur Face Time Bourbon tout au long de la ligne droite, en haleine. Drivé par le pilote suédois Björn Goop, le protégé de Sébastien Guarato a bénéficié d'un parcours parfait. Caché dans un premier temps dans le dos du favori Davidson du Pont, Face Time Bourbon a passé la vitesse supérieure lorsque Excellent, alors en tête du peloton, a pris le galop. A l'entrée de la ligne droite, tous les favoris sont aux avant-postes et le duo de Jean-Michel Bazire, Davidson du Pont et Bélina Josselyn, tenante du titre, semblent promis à la lutte finale. C'était sans compter sur la ténacité de Face Time Bourbon, qui plonge côté corde ! 

Et alors que ses aînés n'arrivent pas à mettre de coup de collier, Face Time fait preuve d'une dernière et impressionnante accélération. En l'espace de cent mètres, le petit Poucet, 5 ans, prend le large et s'offre la plus belle victoire de sa carrière à l'occasion de sa première tentative face aux ténors de générations supérieures. « On ne sait jamais totalement et complètement quand on a gagné mais, à 100 mètres du but, j’ai eu la bonne impression. J’ai trouvé qu’il était très bien de rester le plus longtemps possible derrière Davidson du Pont et de ne pas prendre trop tôt la tête », livrait le driver du vainqueur en conférence de presse à l'issue de la course. Une tactique payante qui permet à Face Time, magnifique porte-drapeau de la promotion 2015, d'arrêter le chronomètre à 1'11''5 secondes, soit la quatrième meilleure réduction kilométrique de l'histoire de la course, sur une piste que chacun s'est accordée à qualifier de "peu roulante", qui plus est. Il offre par ailleurs un troisième succès dans le championnat du monde des Trotteurs à son entraineur, Sébastien Guarato - après les deux victoires de Bold Eagle, non placé cette année, en 2016 et 2017- et un deuxième sacre au pilote Suédois qui s'était lui imposé en 2018 avec Readly Express... un autre fils du crack étalon Ready Cash ! 

Cliquez ICI pour revoir la course