Emmanuel Feltesse appelle à la mobilisation pour les chevaux de club
samedi 31 octobre 2020

Emmanuel Feltesse
Emmanuel Feltesse

Les décrets quant à l’accueil des propriétaires de chevaux mais aussi des cavaliers non-propriétaires dans les centres équestres tardent à arriver. Las de cet immobilisme, Emmanuel Feltesse, via un communiqué, somme les autorités de trancher pour permettre la sortie quotidienne des chevaux de club qui n’ont pas la possibilité d’être mis au pré et leur éviter ainsi de passer les quatre prochaines semaines cloitrés entre quatre murs.

Dans son texte, le président du CREIF demande au préfet de sa région de permettre aux clubs d’autoriser l’accès à certains de ses cavaliers (dans la limite de deux par équidé) afin de garantir le bien-être de l’ensemble de la cavalerie. Dans certains départements, l’appel a été entendu alors que d’autres sont encore en train d’étudier cette demande, la première du genre sur le territoire français. 

Voici le communiqué dans son intégralité : 

« Avant même l’allocution du Président de la République, Serge Lecomte, Président de la Fédération Française d’Equitation et Emmanuel Feltesse, Président du Comité Régional d’équitation d’Ile-de-France, alertaient les autorités sur le risque sanitaire qui pèse sur nos équidés. 
Depuis les annonces de mercredi soir, le Comité Régional associé à la Fédération se battent auprès des Ministères et des Préfectures pour faire valoir le bien-être animal. 
• Autoriser les cavaliers et les propriétaires à venir s’occuper des poneys et des chevaux pendant cette période de fermeture des établissements. 
Nos poneys et nos chevaux ne sont pas des ballons que l’on stocke pendant le confinement, ils ont besoin de soins quotidiens ! 
Première victoire jeudi soir : le Ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, annonce que les propriétaires « peuvent continuer à se déplacer pour aller s'occuper d'eux ». 
Une première étape mais aucune communication sur la cavalerie de club ! 

Le Comité Régional a immédiatement saisi les Préfectures des 8 départements franciliens, en leur demandant que les clubs puissent définir une liste de cavaliers licenciés auprès de la FFE, autorisés à venir s’occuper des poneys et chevaux dans la limite de 2 cavaliers par équidés et sous réserve d’un respect strict du protocole sanitaire et d’un planning permettant la gestion des flux. 

À ce jour, voici la situation dans chaque département, 
-Paris (75) : La demande est en cours d’instruction
-Seine-et-Marne (77) : La Préfecture a validé ce matin la mise en place d’une liste de cavaliers par club
-Yvelines (78) : La Préfecture a validé hier la mise en place d’une liste de cavaliers par club -Essonne (91) : Pas de réponse
-Hauts-de-Seine (92) : La Préfecture a validé hier la mise en place d’une liste de cavaliers par club
-Seine-Saint-Denis (93) : Pas de réponse
-Val-de-Marne (94) : La demande est en cours d’instruction
-Val-d’Oise (95) : La demande est en cours d’instruction 

Nous tenons à remercier,
• Monsieur Laurent Hottiaux – Préfet des Hauts de Seine,
• Monsieur Jean-Jacques Brot – Préfet des Yvelines,
• Monsieur Thierry Coudert – Préfet de Seine et Marne, 
pour leur mobilisation en faveur du bien être des équidés. 

Cette dérogation temporaire s’entend dans l’attente de la publication des textes qui viendront préciser la gestion sanitaire des équidés. La Fédération travaille actuellement avec les Ministères à l’élaboration d’une organisation nationale. 
Notre mobilisation est totale et elle ne faiblira pas ! 
Nous vous tiendrons informés des évolutions, prenez soin de vous et de vos proches, 

Emmanuel Feltesse, Président du Comité Régional d’Equitation d’Ile-de-France »

Reste à voir si d’autres Comités Régionaux suivront cette initiative afin de permettre à toute la cavalerie de club de l’hexagone de sortir quotidiennement. 

Commentaires


PASCAL L | 31/10/2020 21:55
où comment Serge Lecomte veut le placer pour les élections à venir...
Un président de fédé aurait lié l'ensemble des présidents de CRE et aurait déjà proposer des solutions adaptées.