20 artilleurs et 15 chevaux fêtent la Sainte-Barbe et l'Armistice !
mardi 02 décembre 2008

barbe8
barbe8

A l'occasion de la Sainte-Barbe, patronne des Artilleurs, et du 90ème anniversaire de l'Armistice du 11 novembre 1918, le musée de l'Armée organise pour le grand public une animation exceptionnelle dans la cour d'honneur de l'Hôtel national des Invalides :

un bivouac de poilus et la manoeuvre de deux canons de 75 hippomobiles, tirés chacun par six chevaux et armés par des servants en uniforme 1915, la célèbre tenue bleu horizon des poilus de la Grande Guerre. Cette manoeuvre réunit 20 artilleurs et 15 chevaux (des Postiers Bretons et des chevaux de race Selle Français). Elle est rythmée par la musique de la Fanfare de l'Ecole d’Application de l'Artillerie de Draguignan, composée de 18 musiciens, tous vêtus de la tenue Second Empire. Après la manoeuvre, le public est invité à rejoindre les 'acteurs' de cette manifestation, au centre de lacour d'honneur afin de partager un moment d'échanges autour des attelages et du bivouac de poilus.Cette manifestation est organisée avec le précieux concours de l'Ecole d'Application de l'Artillerie de Draguignan (Var) et du 57ème Régiment d'Artillerie de Bitche (Moselle) qui font vivre les attelageshippomobiles par de régulières animations.

- 14h Bivouac de Poilus dans la cour d’honneur. Un temps de rencontres pendant lequel le public pourra revivre le quotidien des poilus de la Grande Guerre.- 14h45 Animation par la fanfare de l'Ecole d'Application de l'Artillerie de Draguignan Devant la façade nord de l'Hôtel des Invalides (côté Seine), cette fanfare annonce la manifestation parune aubade, invitant le public à se rassembler sous les galeries de la cour d'honneur.- 15h Manoeuvres des canons dans la cour d'honneur des InvalidesLes prolonges d'artillerie – attelages à la Domont (les 3 chevaux de gauche sont montés par les conducteurs) rentrent au grand galop dans la cour d'honneur des Invalides. Les artilleurs procèdent à lamise en batterie: mise en place du canon dans l'axe de tir, dételage des chevaux... puis tir! Cette mise en batterie se fait sous la commande du chef de pièce, lui-même à cheva1. Les manoeuvres sont suivies d'une aubade jouée par la fanfare.- 16h Rencontres et échanges entre les artilleurs, les musiciens et les spectateurs autour des attelages et du bivouac, avec une présentation des matériels d'artillerie.HOTEL NATIONAL DES INVALIDES, 129 rue de Grenelle 75007 Paris