Avec Obstakels et Golden Genes, Netflix s’ouvre aux sports équestres
mardi 30 novembre 2021

Golden Genes, réalisé par Annette van Trigt, 2016
Désormais disponible sur Netflix, Golden Genes est un documentaire réalisé par Annette van Trigt, abordant le succès des éleveurs néerlandais

Comme chaque mois, Netflix a considérablement enrichi son catalogue de films et séries. Et en novembre, la célèbre plateforme de streaming a également fait le pari de s’ouvrir à un nouveau sujet : les sports équestres, à travers deux documentaires, l’un consacré au concours complet et l’autre à l’élevage de chevaux de saut d’obstacles, tous deux réalisés aux Pays-Bas.

Si Netflix diversifie chaque mois encore un peu plus son offre de documentaires sportifs, les sports équestres n’étaient, eux, pas encore apparus sur la célèbre plateforme. Depuis la fin du mois de novembre, c’est désormais chose faite ! En effet, deux documentaires néerlandais (sous-titrés en français) sont dès à présent disponibles. Le premier, nommé « Obstakels », suit Martin Lips, entraîneur de l’équipe de concours complet néerlandaise, et son fils Tim, membre de l’équipe, dans leur préparation en vue des Jeux olympiques de Rio. Et, il faut le dire, malgré leur médaille de bronze lors des Jeux équestres mondiaux de Caen en 2014, le chemin a été semé d’embûches, ne serait-ce que pour obtenir la qualification de l’équipe. Entre les déceptions lors des compétitions importantes comme Boekelo, Fontainebleau ou encore Aix-la-Chapelle, les forfaits de certains couples, le retrait d’un sponsor majeur… Tout ne s’est assurément pas toujours passé comme prévu. Et pourtant, les complétistes néerlandais n’ont rien lâché et ont décroché leurs tickets pour Rio. Pendant 48 minutes, il est ainsi possible de découvrir la discipline du concours complet, de suivre la préparation des cavaliers de l’équipe néerlandaise – et plus précisément celle de Tim Lips –, mais également celle des chevaux. En effet, dans ce documentaire, l’accent est aussi mis sur l’importance des soins et du suivi vétérinaire, faisant ainsi comprendre aux téléspectateurs peu familiers du monde des sports équestres que les chevaux sont, eux aussi, de véritables athlètes et qu'ils sont traités comme tels.

Si on peut ne que se réjouir de l’arrivée d’un documentaire concernant le concours complet sur une plateforme aussi prisée que Netflix, il est malgré tout possible de regretter certaines choses, comme le fait que les images montrant des chutes sur le cross soient (trop) nombreuses. Pas vraiment de quoi aider le grand public à changer sa vision des sports équestres et, plus encore, du concours complet.

Golden Genes, ou le succès des éleveurs néerlandais

À travers le second documentaire, nommé « Golden Genes », c’est un autre aspect des sports équestres – peut-être un peu moins connu du grand public – qui est dévoilé : l’élevage. Et plus précisément l’élevage néerlandais de chevaux de saut d’obstacles. Il faut dire que, depuis de nombreuses années, le stud-book KWPN s’impose comme l’un des plus performants au monde et les chevaux qui y sont inscrits ont de multiples fois emmené leurs cavaliers sur les plus beaux podiums internationaux. Parmi les chevaux stars qui ont fait la renommée de ce stud-book et qui sont mis en avant dans ce reportage : l’olympique Big Star, médaillé d’or à Londres en 2012, les célèbres reproducteurs Nimmerdor et Indoctro ou encore le champion du monde par équipe VDL Bubalu. Mais comment est né ce succès des chevaux néerlandais ? Comment le monde de l’élevage est-il organisé aux Pays-Bas pour parvenir à de tels résultats ? Quelle conception les éleveurs ont-ils de leur activité ? Tout autant de questions auxquelles tente de répondre ce reportage, en suivant quatre grands étalonniers ou éleveurs néerlandais : Wiepke van de Langeweg, Cees Klaver, Peter Rinkes et Reinie Tewis. Quatre visions différentes de l’élevage, et donc quatre manières de travailler différentes. À travers ce documentaire, sont notamment abordées les méthodes de reproduction utilisées, l’importance de l’approbation KWPN pour les chevaux et leurs éleveurs, ou encore le système de ventes aux enchères. Mais la question qui guide ces 52 minutes de documentaire est : quel est le prix de ce succès et de cette réussite ? Ainsi, ce sont surtout les aspects financiers des activités d’éleveur ou d’étalonnier qui sont interrogés et mis en avant, enlevant peut-être un peu parfois le côté « passion » qui fait également la beauté de ces métiers.