"D'un cheval l'autre", le nouvel ouvrage émouvant de Bartabas
mercredi 27 mai 2020

D'un cheval l'autre
D'un cheval l'autre © Coll.

"Je suis Bartabas le furieux, l'homme qui, à cheval, va mesurer le monde."

Dans "D'un cheval l'autre" Bartabas conte sa rencontre avec chaque cheval ayant marqué son existence, puis leur vie commune. Il en parle comme d'une personne, un amant qu'on retrouve la nuit pour mieux le connaître, l'observer, le caresser, l'apprivoiser. Sa langue est charnelle, intime, violente, émouvante. Au fil des pages on entend l'animal, on le perçoit, on le sent presque, on l'admire à coup sûr. "L'essentiel est dans la relation intense (...) J'ai vu dans le regard des chevaux, la beauté inhumaine du monde avant le passage des hommes".

Voici Hidalgo, le premier, acheté en liquide à un maquignon à l'aube à Grosbois :"partir à l'aventure sur les routes avec un cheval, c'est d'un coup prendre la vie à bras le corps avec son cortège de folies, d'inconnu." Il faudrait les citer tous car leur histoire est unique. Le hasard ou la chance jouant pour en sauver de la misère ou du couteau :" il avait l'enthousiasme combattif de ceux qui ont frôlé la mort et vous en sont reconnaissants à vie." Voici Quixote, un élégant lusitanien doté d'excellents papiers mais refusé par son torero, qui devient le héros du film Mazeppa, tourné au haras du Pin devant un aréopage de célèbres cavaliers épatés: ce cheval de légende sait comment sortir de scène au galop arrière!

Pour lui et ses amis, le célèbre centaure poète et philosophe, lit et relit la nuit les grands maîtres du dressage classique avant de s'arrêter sur François Baucher, le saltimbanque, celui qui lui parle le mieux. "Une fois passé dans la tête, il faut faire passer l'idée dans l'assiette, les  jambes, les mains, il faut éduquer le corps. Une quête austère qui ne se partage pas." Et les leçons se succèdent, particulières, étonnantes, adaptées à chaque compagnon. Va savoir qui est le maître et qui est le disciple? Les deux ensemble. Ces chevaux ont fait Bartabas et ensemble ils ont fait carrière ou plutôt piste. Avec Zingaro, "le roi du spectacle, un véritable acteur". Avec leur tribu d'Aubervilliers: "j'aime l'idée de tribu de gens indépendants qui obéissent à des règles non écrites." Avec Zingaro, on se promène en Toscane et la balade est si bien écrite qu'on respire les plantes et qu'on se sent léger sur son dos.

D'où vient le miracle? D'une des mille leçons sur le dressage glanées en lisant l'ouvrage: il est question d'aller vers l'union, de "lui ôter sa méfiance, qu'il accorde sa confiance."

"D'un cheval l'autre", collection blanche, éditions Gallimard. 20E

Théâtre équestre Zingaro, 176 avenue Jean Jaurès; 93 300 Aubervilliers.