Jessica Michel, « l’Homme » de l’année de L’Eperon
dimanche 02 décembre 2012

Homme de l'année 2012
Photo de groupe 2012 des nommés © Claude Bigeon

Samedi 1er décembre la cérémonie de remise des Trophées de l’Homme de l’année de L’Eperon a rassemblé de nombreuses personnalités du monde du cheval pour honorer notamment celle qui a été choisie comme « Homme de l’année ».

Cette fois-ci, c’est une femme qui succède à Patrice Boureau, l'éleveur d'Orient Express HDC. Jessica Michel dont l’ascension en dressage avec Riwera de Hus a été fulgurante en 2012 jusqu’à sa participation aux JO de Londres. Xavier Libbrecht, éditeur et rédacteur en chef de L’Eperon, maître de cérémonie pour l'occasion, a appelé plusieurs fois Jessica Michel puisque Riwera de Hus a été élue "cheval de l’année Cavadeos" par les internautes. Entouré de Nicolas Andréani, le voltigeur champion du monde (nominé dans la catégorie cavalier) et de Jessica Michel (Homme de l’année), Xavier Libbrecht a salué les deux champions avec un souhait: celui de les revoir après les Jeux Equestres Mondiaux de 2014, pour les honorer à nouveau. Du côté des éleveurs, c’est Yves Berlioz, l’éleveur d Opgun Louvo, le cheval olympique de Sandra Auffarth qui a été salué par Emmanuel Jeangirard. C’est pour son travail réalisé au RESPE (Réseau d’épidémio-surveillance en pathologie équine) que sa directrice Christèle Pitel a été nommé dans la catégorie Sciences et techniques. Du côté des entraineurs, c’est Thierry Pomel qui s’est distingué par ses résultats avec les jeunes cavaliers tricolores. Vice-champion du monde avec Thor des chaines en 1998, Thierry Pomel se verrait bien poursuivre l’aventure d’entraîneur national auprès des Seniors. Dans la catégorie des centres équestres et de la formation, c’est le Pôle France jeunes de Saumur qui a été mis à l’honneur. Laurent Elias, directeur sportif au sein de l’IFCE est venu recevoir cette distinction. Enfin, du côté des organisateurs, c’est Gérard Manzinali de Chantilly Jumping qui a été mis sous les feux des projecteurs. Un concours qui s’est hissé peu à peu jusqu’à un CSI5*, étape du Global Champions Tour.