L’hippodrome de Verrie, vers de nouvelles perspectives
mardi 22 octobre 2019

Jean Roch Gaillet, directeur de l’IFCE
Jean Roch Gaillet, directeur de l’IFCE © Christine Marquenet

En marge des Musicales du Cadre noir, Jean-Roch Gaillet, directeur de l’IFCE, a annoncé de nouvelles perspectives pour le site de l’hippodrome de Verrie, qui accueille en particulier des courses hippiques ainsi que des compétitions internationales en concours complet et attelage.

Le contrat d’objectif et de performance signé le 13 mars 2019 stipule que l’IFCE se désengage fin 2022 de la gestion de l’hippodrome. Jean-Roch Gaillet précise : « Les 170 hectares de l’hippodrome de Verrie appartiennent à l’IFCE et mobilisent l'équivalent de quatre emplois à temps plein pour son entretien. Il est actuellement utilisé 80 jours par an et nous sommes soucieux de donner un nouveau souffle à ce site exceptionnel. Avec l’appui de la FFE, l’association Saumur attelage, le comité équestre de Saumur, les villes de Saumur, Verrie et de Rou-Marson, et, les instances départementales et régionales nous avons créé une association de préfiguration en vue de mettre en place un groupement d’intérêt public. Un cabinet d’experts va nous faire des propositions et étudier la rentabilité du site. Mais nous serons intransigeants en ce qui concerne la préservation du terrain de cross  dont on sait qu’il est exceptionnel et indispensable pour les entrainements et compétitions de concours complet. »

L’hippodrome de Verrie doit figurer sur un catalogue à diffusion internationale

Olivier Legouis, directeur de l’IFCE à Saumur et de l’hippodrome de Verrie, a déjà l’expérience de la mise en place d’un GIP qui fonctionne très bien sur le site de Pompadour. Ce dernier explique : « Nous savons déjà qu’il faut améliorer les routes d’accès, la qualité et le nombre de boxes et installer la fibre pour améliorer les liaisons internet. Mais, la réflexion va se porter sur le fonctionnement du site avec d’autres activités pour permettre sa pérennité sur le long terme. »  De son côté, Florence Méa De Mieulle, directrice adjointe de l’IFCE, a déjà pris des contacts pour que l’Hippodrome de Verrie puisse servir de base de préparation aux cavaliers des nations étrangères en vue des J.O. de 2020, même si le staff français restera bien sûr prioritaire en ce qui concerne son utilisation. Florence Méa rajoute : «Le site saumurois de l’IFCE fait partie du réseau « Grand INSEP » et nous postulons pour qu’il figure  sur le grand catalogue à diffusion internationale « toutes disciplines » qui recense les centres d’entraînements performants. »