« La technique des trois marteaux », un Polar bien trempé
vendredi 11 mai 2007

polar-couv
polar-couv

Un homme de 53 ans, Loïc Postik, célibataire, maréchal-ferrant, a été retrouvé décapité dans sa cuisine. Akiko Le Floch, profileuse parisienne débarque dans une Bretagne nourrie de légendes d'un autre âge pour aider la gendarmerie locale à résoudre l’affaire...

Ce polar caustique, noir et implacable démarre sur les chapeaux de roues pour vous entraîner au pays du chouchen et de la tourbe.

Après « Impurs » publié en 2006 aux Contrebandiers, voici le deuxième livre truculent de Vanessa Fuks. Cette jeune vétérinaire, nourrie à la verve d’un Antoine Blondin , Jacques Audiard ou Frédéric Dard, a imaginé une histoire gore et drôle à la fois, où les dialogues font mouche.Les personnages sont très attachants, de l’anti- Julie Lescaut, Akiko Le Floch , au maréchal-ferrant, sexy en diable. On découvre également une Bretagne vivante et mystérieuse, qui plus qu’un décor, incarne un personnage à part entière.Question intrigue, la dose de suspens est suffisante pour vous coller les doigts à la page et vous dépêcher de découvrir la suivante.

Ce drôle de mélange sonne pourtant authentique. L’auteur avoue avoir exercer quelque temps en Bretagne. Elle vit aujourd’hui sur l’ Île d’Oléron, avec une centaine de chevaux à la maison. L’inspiration équine ne lui est pas venue facilement, car son quotidien ne stimulait pas franchement sa plume. Son premier polar s’est ainsi basé sur le passé obscur du quartier du Marais à Paris, dans lequel elle a fait évoluer deux jeunes enquêteurs sur la piste d’un tueur fou à la foi étrange.

C’est finalement sa collaboration régulière avec un maréchal-ferrant qui a enclenché le déclic. Spécialisée dans la rééducation fonctionnelle des chevaux, elle suit les ajustements des ferrures de ses patients à la loupe. Le bruit du marteau résonnant sur l’enclume a ainsi réveillé son imagination et ouvert la manne d’un univers au savoir-faire ancestral, proche de l’orfèvrerie; avec ces outils d’artisan si tranchants…. Le livre est d’ailleurs dédié à deux d’entres eux qui auront marqué l’enseignement de cette discipline, Jean-Louis Brochet et Marcel Derollez.Elle a assuré qu’elle ne s’arrêterait pas en si bon chemin et promet de s’attaquer au monde des courses avec ces relations ambiguës qui lient un jockey et son entraîneur. A suivre !

La technique des trois marteaux, Vanessa Fuks, Les Contrebandiers éditeurs, 12 euros. En vente sur www.cavalivres.com