Le cheval, animal pensant ?
vendredi 29 janvier 2010

couv De l’intelligence des chevaux
couv De l’intelligence des chevaux

S’interroger sur la faculté de penser des animaux est une préoccupation relativement récente. Les théories de Descartes sur les animaux-machines, qui ne pensent donc pas, ont mis à mal le droit des animaux pendant longtemps.

Plus tard, Darwin a chatouillé notre animalité avec ses hypothèses sur l’évolution. Se pourraient-ils que nos cousins puissent avoir une vie émotionnelle riche et évoluée? Un nouveau cap dans la réflexion est franchi avec les dernières études éthologiques sur les chevaux. C’est ce que propose d’étudier Maria Franchini avec la publication de son dernier ouvrage intitulé « De l’intelligence des chevaux ».

Le développement de l’éthologie, c'est-à-dire l’étude du comportement, s’est considérablement développé ces vingt dernières années. L’auteur, sans être scientifique, connaît parfaitement le travail de l’éthologue anglaise Marthe Kiley Worthington. Dans ce livre paru chez Zulma, Maria Franchini décortique une belle brochette d’idées reçues en tentant de se départir de la difficulté de l’analyse, fatalement perturbée par le lien affectif qui lie l’observateur et le cheval. Et ce critère affectif peut influer drôlement sur les résultats et ses interprétations. Même si l’auteur s’en défend honnêtement, son livre est éclairé de beaucoup d’exemples anthropomorphistes basés sur sa propre relation affective avec ses deux chevaux.

On en apprend ainsi beaucoup sur nous les hommes et notre rapport aux chevaux. Le livre se termine sur la suite des expériences menées après Hans le malin, le célèbre cheval « qui savait compter ». Maria Franchini sort ainsi des oubliettes des expérimentations malheureusement interrompues avec le début de la Grande Guerre de 14-18 : Karl Krall, un riche marchand berlinois a effet continué ses investigations en simplifiant les procédés employés pour tester Hans. Les chevaux devaient frapper avec le sabot une sorte de carte regroupant des signes phonétiques. Il apprendra ainsi « à lire, à écrire et à compter » à ses petits protégés. Les chevaux d’Elberfeld défrayeront la chronique jusqu’à l’arrivée de la guerre.

Alors, le Cheval, animal pensant ? Cette grande question continue de susciter des débats sur les frontières entre l’homme et l’animal. Il est à espérer que des scientifiques et éthologues reprennent ces expériences à l’aune des connaissances actuelles comme le support de l’imagerie médicale, etc. Des recherches existent avec des singes ou même des perroquets gris du Gabon. Alors pourquoi pas des chevaux ? Mais comme le signale l’auteur, le financement est cher et qui a intérêt à découvrir ce qui se cache réellement dans la tête de nos chers quadrupèdes ?

De l’intelligence des chevaux, une exploration de leur vie mentale et émotionnelle, Maria Franchini Zulma 19,50 euros.En vente à La Librairie du Cheval - 21 rue du Sentier - 75 002 Paris et sur www.cavalivres.com