Le cheval au cœur de Saumur
samedi 16 octobre 2021

Dans le cadre de la 29e édition d'Art Cheval, Camille Bellot a réalisé un immense cheval, dont les membres habillés de copeaux de cuir vont du s...
Dans le cadre de la 29e édition d'Art Cheval, Camille Bellot a réalisé un immense cheval, dont les membres habillés de copeaux de cuir vont du sol au plafond © CM

L’actualité autour du cheval bat son plein à Saumur : une collection hippomobile vient d’être inaugurée, l’exposition Art Cheval et son festival Off où les œuvres sont réparties dans toute la ville, sont ouverts au public. Plus encore, le nouvel écuyer du Cadre noir Thibaut Vallette a pris ses fonctions au Cadre noir après le départ du Colonel Patrick Teisserenc, et la ville de Saumur a rejoint « Euro equus ».

La ville de Saumur vient d’intégrer Euro Equus, l’association européenne des villes du cheval. Elle rejoint ainsi cinq autres villes : Waregem (Belgique), Jeres de la Fontera (Espagne) Pardubice (Tchéquie), Colega (Portugal) et Wroclaw (Pologne). L’objectif de cette association est de promouvoir le patrimoine culturel et équestre. Une reconnaissance qui va de pair avec la nomination, en 2011, du Cadre noir au patrimoine immatériel de l’UNESCO. Le maire de Saumur, Jackie Goulet, se félicite de cette nouvelle nomination qui conforte son souhait de conserver une image forte du cheval à Saumur, comme en témoigne de nombreuses initiatives.

Les initiatives autour du cheval ne manquent pas à Saumur

Plusieurs initiatives autour du cheval ont été entreprises ces dernières années : des attelages ramassent maintenant les poubelles dans certains quartiers de la ville, les élèves de CM1 et CM2 bénéficient de trois journées d’initiation dans des centres équestres, Saumur s’implique également en ce qui concerne les circuits de randonnées équestres et en particulier celui de la route d’Artagnan qui traverser la ville. Et, bien sûr, Saumur soutient toutes les manifestations sportives et culturelles autour du cheval.

La collection hippomobile

Installée dans les locaux de Bouvet Ladubay, une entreprise bien connue pour ses vins, la collection hippomobile de Saumur compte vingt-quatre voitures datant du 19e siècle. Vingt-deux d’entre elles proviennent des haras nationaux et appartiennent maintenant à l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation(IFCE). Elles ont été remises en état, en particulier grâce à l’implication des bénévoles de l’association Saumur Attelage. Les voitures présentées avaient des utilisations bien différentes :transport de personnes, voiture munie d’un coffre ajouré permettant d’amener des chiens sur le lieu de la chasse, etc. La voiture nommée « le squelette » était réservée au débourrage des étalons destinés à l’attelage. La « Dormeuse » munie de rideaux et de volets permettait quant à elle aux passagers de s’allonger en toute quiétude. Lors de l’inauguration de cette collection, l’ancien maire de Saumur, Jean-Michel Marchand, qui a beaucoup œuvré pour que ce projet aboutisse, a été déclaré parrain de la collection. À notre que la visite de cette collection est libre et gratuite de 10h à 18h tous les jours jusqu’au 31 décembre 2021 (Maison Bouvet Ladubay à Saint-Hilaire-Saint-Florent)

29e édition Art Cheval : Echappé(es)

La culture n’est pas oubliée, comme en témoigne l’inauguration, le 15 octobre de la 29e édition « Art Cheval» où trois artistes - Camille Bellot, Hélène Milakis et Damien Rouxel - exposent leurs œuvres au centre contemporain Bouvert-Ladubay. Tous sont venus en résidence à Saumur et ont été accueillis à l’abbaye de Fontevraud. Ils ont pu entrer en contact avec le milieu équestre sous toutes ses formes et certains ont noué des liens forts à l’image de Damien Rouxel auprès de l’écurie de Jorg Heinrich et Alain François. Un œil averti reconnaîtra d’ailleurs sans doute Jorg dans une mise en scène photographique de l’artiste. Damien Rouxel, qui n’avait jamais vraiment approché les chevaux malgré ses parents agriculteurs, dit avoir plongé dans ses souvenirs, les légendes, ses rêves et ses cauchemars, lorsqu’il est entré en résidence à Saumur. Des objets, sculptures et des photos, fruits de son imaginaire, sont exposés. Son expérience de danseur lui a aussi permis de se filmer dans une chorégraphie où il devient lui-même un cheval.

Comme un retour aux origines, où les anciens peignaient sur les parois des grottes, Hélène Milakis s’est lancée dans une énorme fresque où les chevaux et les hommes se côtoient. Les liens entre eux étant laissés à l’imagination des spectateurs. Ses autres toiles exposées sont sur le thème des « regards ».

Camille Bellot a quant à elle réalisé une œuvre incroyable : le visiteur se trouve presque sous un cheval géant, dont les membres habillés de copeaux de cuir vont du sol au plafond. « Être sous le cheval me fascinait, explique Camille Bellot. L’armature des membres est en bois avec un ajout de grillage et de papier mâché. J’ai fait beaucoup de récupération auprès des artisans qui travaillent le cuir pour trouver des chutes qui m’ont permis de recouvrir les jambes du cheval. » Une exposition à découvrir du 16 octobre 2021 au 16 janvier 2022 au centre d'art contemporain Bouvet-Ladubay.

Le Festival Off dans 20 lieux différents à Saumur

Trente artistes exposent des tableaux, sculptures et photos dans le cadre de la neuvième édition du Festival Off, qui se déroulera du 16 octobre au 7 novembre 2021. Vingt lieux différents les accueillent à Saumur et aux environs. Soucieux de sensibiliser les habitants et leurs enfants à cette culture du cheval, la ville a proposé le 16 octobre un atelier artistique participatif ouvert aux enfants et « grands enfants », animé par Jacques Blezot. Les enfants ont amené de vieux jouets qui sont entrés dans la composition d’une tête de cheval et d’un poney grandeur nature. Des promenades à poneys ont également été proposées aux enfants à cette occasion. Par ailleurs, une exposition d’œuvres réalisées par des écoliers est ouverte dans une salle en face du centre d’art contemporain Bouvet-Ladubay. Cette année, ils se sont intéressés à la voltige équestre.