Les courses à la rencontre du sport
jeudi 04 février 2021

Stage initiation courses
Objectif du stage animé par Matthieu Nadot ? Faire se rencontrer l'univers du sport et des courses © Coll.

Le 13 février prochain, le temps d’une matinée, l’ancien jockey Matthieu Nadot proposera un stage d’initiation aux courses à destination des cavaliers du centre équestre La maison du poney à Dompierre-sur-mer. Objectif : faire se rencontrer deux univers souvent opposés et qui, pourtant, peuvent s’avérer complémentaires sur de nombreux points.

Les courses et les sports équestres sont différents en bien des aspects : matériel, monte, techniques, apprentissage… Mais Matthieu Nadot a, lui, décidé de faire de ces deux univers son quotidien. Ancien jockey formé aux côtés des frères Smith en Irlande puis chez Emmanuel Clayeux, François Nicolle mais aussi Arnaud Chaillé, il revient finalement à ses premières amours il y a cinq ans : le concours complet. Et ce, notamment grâce à sa rencontre avec la cavalière Orlane Hillereau, sa compagne, avec qui il est aujourd’hui installé près de Chateaubriant. Néanmoins, impossible pour lui de privilégier une discipline à l’autre. Aujourd’hui, Matthieu Nadot se consacre donc au débourrage ainsi qu’au pré-entraînement de chevaux de courses le matin, et aux chevaux de sport l’après-midi. « Dans mon métier, la partie dédiée aux courses est ce qui me permet de vivre, d’avoir une source de revenus. J’ai toujours aimé ce milieu-là et encore aujourd’hui il me permet d’apprendre continuellement des choses au sujet des chevaux et de m’améliorer techniquement. Mais dans le débourrage et le pré-entraînement, l’aspect compétition et l’adrénaline me manquent. Ça, je le retrouve grâce aux chevaux de sport et au concours complet. Cela me permet d’avoir à nouveau de belles sensations mais aussi des objectifs de haut-niveau dans le sport », confie-t-il. De quoi mêler métier, passion et plaisir.

Partager son expérience et ses compétences 

Cette double casquette réussit donc finalement bien à Matthieu Nadot, d’autant plus lorsque ses amis font appel à ses compétences en courses pour améliorer les aptitudes de leurs chevaux de sport. « Un de mes amis avait amené chez moi l’un de ses chevaux de concours complet qui avait des difficultés liées au temps sur le cross. L’objectif était donc notamment de travailler son galop. Pour cela, j’ai repris quelques techniques et méthodes d’entraînement que l’on utilise beaucoup en courses. Cela a très bien fonctionné et a nettement amélioré le galop du cheval », explique l’ancien jockey. Il n’en a pas fallu plus aux deux amis pour avoir l’idée de lier ces deux univers souvent opposés et pourtant complémentaires – comme ce travail a pu le prouver – en organisant des stages de découverte auprès des cavaliers.  

Raccourcir ses étriers, utiliser une selle différente, découvrir un autre équilibre, de nouvelles sensations et une autre manière de tenir ses rênes… Tel est donc l’objectif de ce stage d’initiation aux courses. Après une partie théorique destinée à présenter l’univers des courses et le matériel utilisé, les cavaliers pourront faire un premier essai sur un cheval mécanique avant de se diviser en trois groupes selon le niveau de chacun. Le premier groupe permettra aux cavaliers de découvrir les sensations aux trois allures en étant chaussés très court, le second de prendre part à une mini-course dans la carrière pour apprendre à diriger et enfin, pour les plus aguerris, il sera possible de sauter quelques petits obstacles encadrés, toujours en monte « courses ». Un programme complet, qui promet d’être riche en émotions et qui permettra peut-être aux cavaliers de mettre à profit certains conseils obtenus cette matinée-là dans leur discipline respective. « Ma volonté, c’est vraiment de les rendre curieux vis-à-vis de cet univers-là, mais aussi de leur permettre de passer une matinée inoubliable », souligne Matthieu Nadot. Et le projet a déjà séduit d’autres gérants de structures. Il devrait donc être réitéré et développé à plus grande échelle dans les mois à venir.

Deux univers si distincts et pourtant inévitablement liés

Et si Matthieu Nadot a à cœur de rapprocher le monde du sport et celui des courses, c’est qu’il y voit de nombreux intérêts, autres que ceux liés aux chevaux. « Aujourd’hui, les deux sont indéniablement liés économiquement puisque les courses financent en grande partie les sports équestres. Mais si le sport ne peut pas réellement apporter d’argent aux courses, il peut transmettre son état d’esprit. Car ce qui manque aux courses, ce sont des gens passionnés, qui n’ont pas d’yeux que pour la rentabilité. Il faut revenir à la base, c’est-à-dire la passion et l’amour du sport. Les courses sont malheureusement bien trop centrées autour de l’argent et de la question des gains », explique-t-il. Plus encore, Matthieu Nadot pointe du doigt une différence de professionnalisation. « Le monde des courses est aujourd’hui très professionnalisé, à tous les niveaux, contrairement au sport où le système est beaucoup trop amateur. Il y a trop de gens qui ne gagnent pas assez bien leur vie dans le sport. C’est vraiment dommage. » Une chose semble donc certaine : l’univers des courses et celui du sport ont encore beaucoup à apprendre l’un de l’autre, à tous les niveaux.