NHS 2020 : Entre frustration et réussite
mardi 08 septembre 2020

Thomas Rousseau et Baboun des Flagues
Thomas Rousseau et Baboun des Flagues © Madeleine Hill

Le Normandie Horse Show, évènement phare du paysage Normand mêlant élevage et sport, a comme beaucoup du s’adapter à la crise sanitaire. Le NHS 2020 s’est ainsi déroulé en deux temps, le dernier s’étant tenu à St Lô la semaine dernière, et a tout de même amené son lot de satisfactions.

Le public, parsemé durant toute la durée du Normandie Horse Show 2020, était malgré tout bien là le dimanche 6 septembre pour les Grands Prix nationaux, qui se sont tenus en remplacement du traditionnel CSI, Covid-19 oblige. Les spectateurs ont ainsi assisté à la victoire de Thomas Rousseau dans le GP Pro 1 à 1,45m, épreuve phare de la journée. Associé à Baboun des Flagues (Ugano Sitte x Helios de la Cour), un jeune étalon de 9 ans, Thomas s’est imposé au barrage face à un plateau relevé, devant Nicolas Delmotte et Ilex VP  tandis que la  troisième place est revenue à Axelle Lagoubie et Urane, une jument Selle Français de 12 ans, qui remportaient déjà le Grand Prix CSI 2* du Mans il y a quelques semaines. Thomas Rousseau était ravi de gagner avec ce cheval qu’il monte depuis deux ans. « Mon propriétaire voulais investir dans un cheval de Grand Prix », explique-t-il. « C’est Guillaume Blin-Lebreton qui l’a formé et qui je dois remercier, c’est seulement son deuxième GP, c’est pas mal pour un cheval de neuf ans. » Baboun, qui semblait très détendu, même au barrage et malgré son manque d’expérience, est monté en hackamore. « Il a un très bon équilibre, ça me permet de ne pas faire de l’action sur sa bouche » dit Thomas. « Il est hyper facile comme cheval, il est très bien dans sa peau et assez sûr de lui. Dans l’écurie également c’est un gentil cheval, très respectueux. »

Bon concours également pour Benjamin Devulder, vainqueur du Grand Prix Pro 2 à 1,30m avec Taquin de l’Extase. Le cavalier installé à Pont Hébert, à quelques kilomètres seulement de St Lô, n’avait pas  fait de nombreux kilomètres pour s’imposer et s’est également emparé de la 2e place de la Pro 3 vitesse avec Cali Claids, derrière Julien Anquetin, samedi. Quatrième avec Vert Degris vendredi dans la Pro 1 Grand Prix, et troisième jeudi dans le 1m35, Benjamin a été sacré meilleur cavalier du concours ! Coté féminin, la Bretonne Margaux Rocuet a remporté le challenge Credit Mutuel de la meilleure cavalière, finissant sur le podium avec Buzz Phole et Vahine de Bieville. Les grooms ont aussi été récompensés

Les contraintes sanitaires

Pour ce Normandie Horse Show 2020, les foires aux foals, les ventes de poulain, les présentations de races, et les épreuves de saut obstacles se sont succédées devant un public bien moins nombreux qu’à l’accoutumée. Le dimanche, finalement, les spectateurs étaient au rendez-vous et à la fin du concours, le Président du Normandie Horse Show, Jean Claude Heurtaux, a remercié la publique pour avoir respecté les contraintes sanitaires liées au Covid-19.

Pour le Président, 2020 était indéniablement une édition insolite : « Le contexte était évidemment particulier cette année. Suite  à la pandémie de Covid-19 et au confinement, la filière avait pris du retard sur les opérations de valorisation et de commercialisation. Nous avons donc décidé de proposer deux semaines d’élevage et de sport, pour pouvoir proposer aussi bien des épreuves régionales que nationales, à l’image du championnat régional des foals qui s’est tenu en aout et du championnat national  qui a eu lieu lors de la deuxième partie. Il  y a également un énorme besoin en matière de sport, et nous sommes heureux d’avoir proposé des épreuves pour différents niveaux. » 

Toutes  épreuves confondues, 21 000 parcours ont été déroulés pendant le Normandie Horse Show cette année, un chiffre en augmentation par rapport à l’année dernière. « Nous avons récupéré les épreuves de valorisation des jeunes poneys et d’autres animations, qui n’étaient pas au programme des éditions précédentes, à l’instar du championnat régional des Percherons. qu’il fallait et en plus on a eu le championnat régional des Percherons. Notre objectif de servir l’intérêt de la filière dans son intégralité est atteint ! », analyse Jean-Claude Heurtaux, qui espère que la situation sanitaire s’améliorera pour l’édition 2021. « Néanmoins, on termine le  NSH 2020 avec la frustration de ne pas avoir pu partager l’évènement avec autant de public que d’habitude. Ils sont près de 30 000 d’habitude, mais il fallait cette année se plier eu cadre sanitaire. C’est une frustration « consentie », dont nous avions constance en amont.  L’année prochaine sera une autre histoire et on verra comment la pandémie aura évolué » 

Yann Adam, directeur du Pole Hippique, considère lui aussi cette édition du NHS comme un succès. Le Normandie Horse Show 2020 un grand succès : « Avec 3500 engagés et 7000 chevaux sur les deux  parties du NHS, on a réussi à « faire prendre » une édition tout  à  fait particulière. Le Normandie Horse Show est la promotion de la filière sur le territoire. Il ne s’agit pas que de concours, il y a  également toutes les associations autour. C’est une belle réussite pour la filière, les professionnels et les spectateurs. »