Pas de salon mais du sport à Lyon !
jeudi 08 octobre 2020

Martin Fuchs et Clooney à Lyon
Contre toute attente, Martin Fuchs et Clooney pourront remettre leur titre en jeu à Equita'Lyon © Scoopdyga

Les milliers de visiteurs du gigantesque salon du cheval de Lyon se demandaient si l'événement pourrait avoir lieu. Après de longues discussions avec le préfet du Rhône -la situation sanitaire ne cesse de se dégrader dans le département-, Sylvie Robert et l'équipe de GL Events ont enfin été en mesure de communiquer.

En raisons du durcissement des règles sanitaires, le salon Equita Lyon et l’Equita Lyon Western Horse Show ont été annulés. En revanche, pour la première fois, le Longines Equita Lyon, Concours Hippique International, se tiendra sur neuf jours, du 24 octobre au 1er novembre 2020. 

Au programme : 

. la première étape de la Coupe du monde

- Une étape de la Coupe du monde FEI de dressage 2020-2021

- la première étape de la Coupe du monde FEI d’attelage 2020-2021

- la deuxième étape du FEI Jumping Ponies’ Trophy 2020-2021

- un CSI 2*

- une étape du Grand Indoor FFE - AC Print de saut d’obstacles

- la Finale de l’Amateur Gold Tour FFE - Esthederm

- une étape de la Tournée des As Poney de saut d’obstacles

- les Finales du Top 10 CREARA Comité Régional d’Équitation Auvergne Rhône-Alpes

- l’Equita Club Cup

- la Finale SHF indoor 5-6 ans

- la Finale du National Style et Equitation

- le Challenge Padd

L'ensemble des compétitions se déroulera devant mille personnes maximum, principalement les partenaires de l’événement, grâce auxquels l’événement sportif peut se maintenir. Si la jauge venait à évoluer de façon favorable, le grand public pourra être accueilli dans la limite de cette nouvelle jauge. La billetterie « grand public » n’est pour lors plus accessible ; le remboursement des entrées déjà achetées est prévu. Même à distance, le public pourra suivre les épreuves majeures gratuitement et en linéaire sur Sport en France, la chaîne du CNOSF, et en streaming sur Equita TV, FEI TV et Cheval TV.

Pour Sylvie Robert : « cette décision de maintenir les compétitions de la grande piste répond aux engagements que nous avons pris depuis des mois de soutien aux sportifs et aux propriétaires, particulièrement affectés par la pandémie. Le sport doit vivre, les athlètes, cavaliers et chevaux, doivent pouvoir travailler, concourir et s’entraîner, en vue des grandes échéances à venir, au premier titre desquelles les Finales des Coupes du monde FEI, les Championnats d’Europe FEI et les Jeux olympiques de Tokyo 2021 (...) »