A cheval sur les hauteurs bulgares des Balkans
jeudi 16 septembre 2010

bulgarie1
bulgarie1 © Marie Laure Peretti

Le cœur des Balkans se prête volontiers à la randonnée à cheval : Partez à la découverte des richesses naturelles d’un parc national situé en plein centre de la Bulgarie où foisonnent des espèces protégées de tout ordre dont certaines sont endémiques.

La chaîne des Balkans s’étale sur 700 kilomètres depuis la Serbie jusqu’à la Mer Noire. Le massif de Stara Planina (la vieille montagne) sert d’habitat à la plus grande population d’ours brun d’Europe dont on découvre les violents coups de griffes sur les arbres. Le départ se fait depuis le petit village préservé d’Apriltsi à 180 km de Sofia. La conquête du mont Botev qui culmine à 2376 m s’entreprend grâce à de solides chevaux taillés pour la montagne. On quitte rapidement la vallée où les arbres tendent leurs branches couvertes de prunes ou de pommes en fin d’été.

L’ascension s’effectue lentement à travers des forêts anciennes où l’on peut apercevoir facilement quelques cerfs rouges. L’arrivée sur les plateaux est souvent l’occasion de grandes galopades où ça sent fort le thym et le serpolet.L’éphémère plaisir d’être enfin parvenu au sommet se fête en grignotant quelques myrtilles tout en contemplant les apiques vertigineux et les parois rocheuses qui tintent avec le vent. Avant d’amorcer la redescente vers une des plus hautes cascades du pays, on rencontre ça et là des troupeaux de chevaux ou de vaches, vivants en estive à l’année.

Le soir est l’occasion de tester l’accueil chaleureux des bulgares que ce soit dans un pavillon de chasse ou un refuge de montagne. Le petit monastère désaffecté de Batoshevo sert aussi de gîte insolite d’un soir. Il abrite une belle icône représentant Saint-Georges, le saint-patron des cavaliers qu’aucun homme de cheval ne manquerait d’aller saluer. Celui-ci est sûrement cousin avec un ancien culte balkanique, « le cavalier thrace », dont la plus belle représentation est visible sur un pan de falaise à l’est du pays : le Cavalier de Madara est un énorme relief sculpté à même la roche, représentant un cavalier grandeur nature que l’on retrouve sur les pièces de monnaie à garder en porte-bonheur…

Le pays offre d’autres circuits de randonnées dont une en étoile au bord de la mer noire ou une autre en juin, spectaculaire, au milieu d’une mer de roses au parfum entêtant des millions de fleurs à maturité.

Renseignements sur http://www.ridingbasebalkan.comou par le tour opérateur Randocheval.