Bienvenue au Jumping des Îles de Lyon
mardi 19 juillet 2022

Jumping des Îles de Lyon
Jumping des Îles de Lyon © Jean-Louis Perrier

Aller "jumper" dans les îles aux portes de Lyon, ça vous tente ? Fort du succès de la première édition, qui avait eu lieu en 2021, le Jumping des Îles de Lyon, organisé dans les écuries de Thomas Leveque à Miribel (69), a suscité un bel engouement. Ceux qui ont réussi à engager n’ont pas été déçus par ces trois jours de compétition signés JIL by Meetings.

Le Grand Parc Miribel Jonage est un vaste espace de plus de 2 000 hectares à l’est de l’agglomération lyonnaise, où nature préservée et zones aménagées pour le loisir cohabitent avec réussite. Face aux communes de Neyron et Miribel, dans l’ancien lit du Rhône - d’où l’appellation "les Îles" -, depuis les années 70, il existe trois infrastructures équestres. L’une d’elles, l’Escadron du Grand Parc, étant actuellement malheureusement sans activité après avoir accueilli de très beaux concours, comme sa voisine autrefois, "la Cabane". En 1976, l’association des Touristes Lyonnais, pour fêter son centenaire, organisait deux semaines de compétitions avec des épreuves équivalentes à une Pro Elite où rivalisaient les médaillés olympiques de Montréal et Nelson Pessoa, alors basé en France. Au tournant des années 80/90, le Renault Jump y faisait étape et accueillait sur sa piste Hervé Godignon, Hubert Bourdy ou encore la famille Rozier.

Une sacrée bande de copains

Depuis neuf ans, Thomas Lévêque gère sur ce site une écurie de compétition qui héberge une soixantaine de chevaux. L’idée de revoir un concours haut de gamme s’est concrétisée avec bonheur en 2021 et cette deuxième édition nous a offert un concours avec des épreuves Pro et Amateur digne d’un CSI. Les journées, limitées à deux-centquatre-vingt engagés, ont vite affiché complet. Facile d’accès, avec une sortie d’autoroute à proximité, le site dans ce poumon vert lyonnais sent bon les vacances, d’autant plus que la météo était de la partie ! Le village d’exposants, bien ombragé entre le paddock et la piste, propose en plus du shopping traditionnel des espaces de jeux, de détente, et de petite restauration. Parée de la ceinture blanche des loges des partenaires et de la grande tente de restauration, la piste aux dimensions confortables, de soixante-dix mètres par cinquante-huit, exhibe un parc d’obstacles pimpants loué pour cette occasion unique, car le Jumping des Iles de Lyon n’est pas un concours à répétition, comme l’explique le maître des lieux : « On a voulu privilégier la qualité, pas la quantité, et ce n’est pas mon métier d’organiser des concours. C’est la volonté d’une équipe qui avait envie qu’on fasse un bel évènement, associant sport et convivialité. C’est un concours de copains ! Le chef de piste Arnaud Richou est un copain de Fontainebleau, il a amené des cavaliers de la région parisienne. »

La suite de cet article est à découvrir dans le numéro 426 de L'Eperon Hebdo (paru le 13 juillet 2022), disponible sur notre boutique en ligne.