Herning : Le nouveau visage d’une terre de grands rendez-vous
vendredi 12 août 2022

Herning
Herning © Eric Knoll

Herning, Danemark. C’est là que, pour dix jours, la rédaction de L’Eperon Hebdo a posé ses valises à l’occasion des championnats du monde de saut d’obstacles, dressage, voltige et para-dressage. Un site refait à neuf, un public danois des plus chaleureux et, évidemment, l’ambiance des grands championnats… Immersion au coeur de l’événement de l’année.

Voilà neuf ans que Herning n’avait pas accueilli de grand rendez-vous équestre. Et, qu’on se le dise, depuis les championnats d’Europe de 2013, la petite ville danoise située au centre du pays a connu quelques grands changements. Ceux qui avaient fait le déplacement cette année-là et sont revenus en 2022 n’ont assurément pas reconnu les lieux où Roger-Yves avait été sacré champion d’Europe avec Castle Forbes Myrtille Paulois (Dollar du Murier). À l’époque, seul l’immense Stutteri Ask Stadium, qui est initialement un stade de football, existait. Pas d’arène couverte, pas de restaurant, pas d’immense bâtiment dédié à la presse, et les allées n’étaient même pas encore bétonnées. Mais pour accueillir les championnats du monde, l’équipe organisatrice a finalement décidé de mettre le paquet en créant une petite ville dans la ville, dédiée au sport et au spectacle.

Modernité, grandeur et ferveur

À peine la barrière d’entrée franchie, une impression générale se dégage déjà : celle d’un site flambant neuf et ultra moderne, assurément prêt à accueillir quelques-uns des plus grands rendez- vous sportifs. Quel plaisir de déambuler dans ces immenses bâtiments et allées où, malgré l’importante foule que peut attirer un événement comme les championnats du monde, il n’y a aucun risque de se retrouver coincé dans des embouteillages humains. Car à Herning, tout n’est finalement qu’espace et grandeur. Et bien qu'initialement le site ne soit pas uniquement dédié aux rendez-vous équestres, on ne peut le nier, les équipes organisatrices ont su donner l’impression que c’était pourtant le cas. Difficile de croire, en voyant le Stutteri Ask Stadium - qui accueille les épreuves de dressage et de saut d’obstacles -, qu’il s’agit initialement d’un stade de football et non d’une immense piste uniquement dédiée à la pratique de l’équitation comme le Deutsche Bank Stadium d’Aix-la- Chapelle. Tout comme le Jyske Bank Boxen, qui accueillait les épreuves de voltige, et qui a permis aux voltigeurs, leur cheval et leur longeur, de dérouler leur programme sur une des plus grandes pistes qui soit, bien qu’à y regarder de plus près, la bâtiment semble initialement accueillir des concerts ou des matchs d’autres sports. L’illusion et l’appropriation sont parfaites, tout comme la qualité des sols, comme n’ont pas manqué de le souligner les cavaliers.

La suite de cet article est à découvrir dans le numéro 430 de L'Eperon Hebdo (paru le 11 août 2022), disponible sur notre boutique en ligne.