« Je vais à l'Equirando 2012 au Pin »
mercredi 18 juillet 2012

Bernard Seichepine et Hombre de la Castille
Bernard Seichepine et Hombre de la Castille © Eric Fournier

17 h le 16 juillet, Bernard Seichepine et Hombre de la Castille, son espagnol de 18 ans, pointent au bout de l’allée qui conduit aux Ecuries de Quilly à 15 kms au sud de Caen. Qui est-ce ?

« Bonjour ! Je m’appelle Bernard, mon cheval et moi sommes sur la route d’Equirando (27/29 Juillet) pour rejoindre le Haras du Pin dés vendredi et pour 3 jours. Pouvez-vous nous héberger pour la nuit ? » Voilà l’esprit d’Equirando.
Bernard et son gris ont des milliers et des milliers de kilomètres au compteur assure notre homme plutôt sympathique, décontracté et qui ne cherche pas à s’imposer mais plutôt à entamer aimablement le dialogue et à solliciter un petit coup de mains pour la nuit. « Priorité à mon cheval, auriez vous un peu d’eau pour lui ? Moi je n’en ai pas vraiment besoin car je m’en suis déjà assez pris sur le coin du nez depuis mon départ de Narbefontaine (57 - près de St Avold en Moselle) le 3 juin. J’en suis à près de 1200 kms effectués à ce jour et je n’ai pas cessé de mettre et enlever mon poncho 5 à 6 fois par jour ». La météo n’a pas pour autant entamé son moral même si Bernard reconnaît qu’il savoure davantage les 25 à 30 kms quotidiens sous un rayon de soleil. Le temps chrono n’a pas de prise sur Bernard « Je ne suis pas pressé. Nous sommes à 10 jours du rassemblement à Equirando et je vais m’autoriser une petite boucle dans la Suisse Normande car je suis légèrement en avance sur mon programme ». Bernard explique « Généralement je fais 50% de la journée sur mon cheval et 50% à marcher à ses côtés. Une journée de pause après 5 jours de randonnée et si je sens que mon cheval a besoin de davantage de repos je respecte de bonnes pauses de récupération. Je flâne le nez en l’air, j’observe l’architecture qui varie d’une région à l’autre. Je suis généralement bien accueilli dans mes étapes comme hier dimanche chez Pul Meslin à l’est de Caen. Il revenait de concours mais a pris le temps de s’occuper de mon cheval et moi. Les centres équestres, les écuries privées ou les agriculteurs qui m’hébergent pour la nuit doivent mettre un coup de tampon sur mon « Carnet Equirando 2012 », pour attester de mon circuit bucolique. Je pense qu’à l’issue de mon périple j’aurai effectué de l’ordre de 1400 kms ». Quant au retour en Lorraine, Bernard s’est organisé. Il sera rejoint au Haras du Pin par des amis qui rapatrieront ensuite chez eux  et en camion homme, cheval et matériel (près de 150 kgs). Bernard et Hombre de Castille en ont vu d’autres. Ils étaient déjà à Equirando 2010 à Vizille près de Grenoble et comptent bien envisager le prochain Equirando d’ici 2 ans.

Toutes les infos sur l'Equirando 2012 en cliquant ici!