L' équitation de travail s'ouvre à l'européen !
jeudi 12 novembre 2009

equisud9-equitation de travail
equisud9-equitation de travail © Florence Chevallier

Un championnat européen d'équitation de travail officiellement répertorié auprès de la fédération française d'équitation voilà une nouvelle !

En fait, l'appellation qui englobe toutes les équitations de travail essentiellement Camarguaise mais aussi Western et Doma Vaquera a vu ses premières journées de concours (6 concours planifiés pour la saison 2010) , qualificatif pour le championnat de France et sélectif pour les rencontres européennes ,organisées à Montpellier dans le cadre d'Equisud. Une initiative que l'on doit à Max Rascalou président de l'AVEEC (Association Vendargues Elevage Equitation Camargue) et à Philippe Maurel président de l'AFEC (Association Française Equitation Camargue).

« Les rencontres existaient déjà mais c'est la première fois qu'elles sont officiellement répertoriées auprès de la FFE » explique Max Rascalou. Les épreuves étaient sélectives dans le cadre du championnat de France. « Cette année les cavaliers ont accès aux compétitions avec des licences amateurs alors qu’avant ils concouraient avec des licences clubs ». Les cavaliers français (en provenance de toute la France et pas seulement du pourtour de la Camargue) peuvent prendre part au concours dans les différentes disciplines équitation camarguaise, portugaise et western - généralement ce sont des professionnels du tri de bétail mais les concours s'ouvrent de plus en plus aux jeunes-filles.- et doivent obtenir un maximum de points dans chaque test: la reprise de travail (Elite et prépa), la maniabilité (Elite et prépa), le tri de bétail domestique et tri de bétail Camargue. Seulement deux équipes soit 6 cavaliers, ceux qui auront obtenu le maximum de points dans les différentes épreuves au cours de la saison du championnat de France seront les représentants officiels français. Il existe un classement individuel- Patrice Pla est le champion de France- et par équipe. Ainsi l'équipe de France peut-être composée d'un cavalier en monte Camargue, Doma Vaquera et Western puisque c'est le nombre de points qui détermine la composition de l'équipe. « Suite à ces qualifications, nous ferons des rencontres avec d'autres pays et nous envisageons même d'organiser un championnat européen à Montpellier » précise Max Rascalou. En marge de la compétition officielle un concours plus informel a permis à de jeunes cavaliers dont Vincent Clopes et Anna Vinuesa âgés d'environ 6 ans de faire leurs premières armes en concours « amical » et ainsi de s'aguerrir dès leur plus jeune âge à la compétition.