Ben Hur à l'assaut du Stade de France
mardi 26 septembre 2006

ben hur-char
Ph. Claude Bigeon

Lancé vendredi 22 septembre tel un immense défi, Ben-Hur au Stade de France mis en scène par Robert Hossein redonne l’occasion aux chevaux de fouler l’immense arène du Stade de France,

2 ans après le spectacle les Chevaux du stade qui mixait des courses de galopeurs et de trotteurs avec un spectacle de Skerzo.

Cette fois-ci, le Stade de France s’est engagé dans un spectacle vivant aux chiffres impressionnants avec trois cents acteurs et figurants, une quarantaine de chevaux présents sur la fameuse course de chars opposant Ben-Hur au romain Messala. Un tableau équestre sous la baguette de Mario Luraschi qui a réglé tous les détails de cette scène historique dans la mémoire des cinéphiles.

En guise de credo, Robert Hossein lançait avant le spectacle : « Je crois de toutes mes forces à ce spectacle dont j’assume la mise en scène et je désire convaincre de sa puissance et de son impact très populaire et pour tous les publics sous forme d’une fresque relatant une fantastique épopée où combats, amours, folie, passions se déchaînent, dans une évocation historique humaniste et éternelle. » Ben-Hur version Stade de France remplit ce lieu magique avec tout l’esthétisme d’un grand metteur en scène du spectacle vivant qui compte parmi ces « trophées », Les Misérables, Notre-Dame de Paris….

Des fresques où l’humanité est au cœur de ses préoccupations. Alors, dans cette époque où seuls le profit et la rentabilité semblent les maîtres mots, le message du Ben-Hur de Robert Hossein est à l’opposé. Mardi 26 septembre, les spectateurs sont invités à participer en venant en toge. Une soirée déguisée inattendue.

Informations pratiques : dates des représentations à venir : 26, 29 et 30 septembre. Tarifs de 25 à 90 euros, points de vente : Carrefour, Fnac, Auchan, Virgin, E.Leclerc, Géant, tél. : 0892 700 900

Photos par Clauded Bigeon