« Il était une fois les Grandes écuries » : elles font le spectacle
vendredi 11 septembre 2020

Le spectacle « Il était une fois les Grandes écuries » au musée vivant du Cheval de Chantilly
Le spectacle « Il était une fois les Grandes écuries » au musée vivant du Cheval de Chantilly © RB Presse

Les écuries du domaine de Chantilly sont un véritable personnage hors normes, extravagant, magnifique.... Elles valaient bien un spectacle ! Les soeurs Bienaimé nous l'offrent à partir de ce dimanche 13 septembre.

Depuis son adoption et sa restauration par Yves Bienaimé, le musée vivant du Cheval renouvelle les spectacles sous le dôme haut de 28 m, dans l'hémicycle orné d'une fontaine sculptée où s'abreuvaient les chevaux du Prince. Dans un écrin aussi majestueux, tout est possible ! Et voilà Sophie Bienaimé Renauldon en redingote brodée dorée, sous une perruque bouclée, qui se change en conteuse jubilatoire avec sa complice Mathilde Pouteau : on est au Grand Siècle de Louis XV, quand son cousin Louis-Henri de Bourbon Condé confie à l'architecte Jean Aubert l'édification de cet élégant palais pour chevaux, hors nomes. Avec 186 m de façade, tout en pierres, il s'agissait juste d'abriter 180 chevaux et plus 230 chiens pour chasser à courre en forêt. Puis vinrent les courses de galop, lancées sur un pari fou entre gentlemen au retour de la chasse... et la construction de l'hippodrome voisin.

Chaque numéro correspond à une époque et à une étape de la vie de ce somptueux monument. Haute école et fantaisie s'y répondent pour notre plaisir, avec la douceur de vivre de l'aristocratie, un cavalier debout sur deux poneys, la charge d'un officier de Napoléon 1e, la voltige-vertige de Clément Ferron et un galop frénétique de poste hongroise sur l'étroite piste ronde. On est gâté. Attention, la vie n'est pas toujours rose au palais, comme l'évoque la séquence émotion-amitié entre le pauvre poilu et sa monture pendant la guerre de 14. Ouf la guerre est finie ! La seconde aussi ! Que le swing jazzy de la Libération nous emmène danser avec les Américains ! Tout est possible ici et on apprend plein d'histoires étonnantes et véridiques, on rit beaucoup aussi devant les facéties des poneys farceurs et l'humour des cavalières. Sous la douce lumière, les élégants costumes (truffés de détails charmants) de Monika Mucha et la musique de Jean-Lou Descamps mettent en valeur toutes les écuyères du musée et toutes sortes de races de chevaux, de poneys et d’ânes.

En sortant, profitez-en pour visiter le musée, dans l'autre aile des écuries, il présente des collections historiques sur le cheval à travers différentes civilisations et autant de métiers, avec un vrai talent pédagogique.

« Il était une fois les Grandes écuries »
Jeudi et dimanche à 14h30 du 13 septembre au 1er novembre.
www.domainedechantilly.com