Jean-Louis Armand de la Cie Caracole s'en est allé...
mercredi 12 novembre 2014

Caracole
Caracole © Yves Lechapelin

C'est avec tristesse et émotion que nous avons appris le décès de Jean-Louis Armand, le créateur de la troupe « Caracole ». Un homme et un artiste équestre apprécié de toute la profession âgé de 53 ans.

« C'était un garçon réservé et talentueux » tient à souligner José Capdequi, producteur de spectacle équestre et ami du cavalier.

Dès son plus jeune âge à 10 ans, Jean-Louis Armand a montré une vraie passion pour les chevaux. Son grand-père possédait un cheval de trait et entre 10 et 17 ans, il va fréquenter assidûment les centres équestres et apprendre « à monter de façon tout à fait classique ». Plus tard, sa rencontre avec Charles Henry Tezenas va l'orienter vers la voltige. Il fera ensuite ses premières armes dans le spectacle équestre au spectacle de la Mer de sable en Picardie sous la directive de Georges Branches.

Dès lors, son parcours professionnel sera assez riche et diversifié avec des interventions au Moulin Rouge et au Lido mais aussi à Europa Parc en Allemagne. Il va même intervenir dans un James Bond « Tuer n'est pas jouer » où  celui-ci va participer au dressage des chevaux.

Un des moments forts de la carrière et de la vie de Jean-Louis Armand reste le travail que celui-ci a effectué aux côtés du grand voltigeur Charly Andrieux.

L'autre grand tournant, de la carrière du cavalier est bien sûr lors de la création de sa troupe en 1988 « Caracole ». - Le nom choisi pour la compagnie vient  « du nom porté par son cheval fétiche ».- L'artiste va totalement s' investir dans cette nouvelle aventure. « C était le noyau dur de la troupe ». Au sein de la compagnie, il va exprimer toute sa créativité et son inventivité. « L'important, disait-il, c'est la mentalité, il faut rester soi-même malgré la pression et le challenge de chaque instant. Et puis, il faut savoir vivre avec les autres, respecter ses chevaux et bien entendu avoir la pêche sinon ça ne marche pas ! »

Et pour le plus grand bonheur des spectateurs de la feria de Béziers au mois d'Août dernier, l'artiste équestre international a présenté un de ses numéros particulièrement spectaculaires  avec le feu- la signature de la troupe- un saut à la corde en feu, les rênes à la ceinture. Un  numéro qui témoignait de son côté perfectionniste et du  couple exceptionnel que formait Jean-Louis Armand et son cheval.