Le Théâtre du Centaure joue « Hydrocarbure » : étonnant !
mardi 02 mars 2010

centaure8 bis
centaure8 bis © Florence Chevallier

La Chapelle du Collège des Jésuites à Eu (76), près de Dieppe, reçoit le Théâtre du Centaure vendredi 5 mars pour un spectacle « Hydrocarbure ».

Loin de confiner l’image traditionnelle du cheval dans un univers champêtre et bucolique, la compagnie préfère l’intégrer dans des univers beaucoup plus improbables et le fait entrer dans l’espace public, au cœur des villes. L’objectif est bien de créer un lien symbolique entre l’urbanité et la nature ; Ainsi peut on croiser des corps beau et étranges au détour d’une rue ou d’un lieu désaffecté, sur les quais d’un port.

Les chorégraphies de Camille et Manolo jouent tantôt avec les étalons frisons Graal et Darwin, tantôt avec Nuno, étalon hispano arabe. Le spectacle commencera par une projection du film Odessa dans lequel, au milieu de complexes industriels apparaît un centaure blanc. Le décor de la performance Hydrocarbure est planté. Dans une flaque de pétrole, comme un miroir répandu sur le sol, l’animal mythologique se reflète puis se cambre lentement jusqu’à l’extrême pour former cette image étrange et folle du centaure démantelé. Dans cette chorégraphie, qui s’enracine dans une relation qui lie Nuno et Manolo depuis plus de quinze ans, le public et le centaure, à quelques centimètres l’un de l’autre, peuvent se regarder dans les yeux, se sentir, se toucher et, le temps d’un spectacle, rendre réelle l’étrange utopie de l’acteur-centaure.

Deux représentations sont programmées, 19 h 30 et 20 h 30. Tarif : 8 €Durée 25 mn.Renseignements au Théâtre du Château, Ville d’Eu (76) tel : 02.35.50.20.97