Les Folies Gruss hors des murs à Béziers
mardi 31 août 2021

Les Folies Gruss estivales
Tout l'été, la famille Gruss a eu le plaisir de présenter son nouveau spectacle "Les Folies Gruss estivales" © F.C

Succès confirmé cette saison pour le spectacle équestre et aérien absolument magique « Les Folies Gruss estivales » donné tout l’été aux portes de Béziers quartier Fonséranes (34). La compagnie Gruss s’est installée début juillet, et a conquis le public jusqu'à fin août. « C'est une victoire pour notre culture, c'est un encouragement. On est heureux d'avoir touché un nouveau public », s’exclamait l’équipe.

Organiser un nouveau spectacle n’a pas été chose facile pour la compagnie Gruss cette année. Car les challenges étaient multiples : il s'agissait tout à la fois de proposer une nouvelle  prestation, sur un site totalement vierge, après plus d'un an et demi sans représentation et avec des conditions sanitaires strictes. Concernant ce dernier point, tous les spectateurs devaient présenter un pass sanitaire ou un test PCR (ou antigénique) négatif afin de pouvoir accéder au site. Malgré ces contraintes, la compagnie Gruss a su relever le défi, et haut la main ! « Les Folies Gruss estivales », le nouveau spectacle de la compagnie familiale, a en effet connu un formidable succès, puisqu’il s’est souvent tenu à guichet fermé. « Pour moi, ce qui est important, c'est la volonté. Ce n'est pas le pass sanitaire qui allait nous empêcher de travailler », assure Firmin Gruss, directeur général de la compagnie Alexis Gruss.

Transformer un terrain agricole en lieu de spectacle

« Nous avons rencontré la municipalité de Béziers pour la Feria l’an passé, raconte Firmin Gruss. Nous cherchions un lieu pour nos cinquante chevaux et soixante-dix salariés. Nous sommes arrivés dans ce champ et je me suis dit que c’était là que l’on pourrait s’implanter dans les meilleures conditions ». La compagnie Alexis Gruss a donc débarqué avec chevaux et bagages dans le quartier de Fonseranes.

Pour préparer ce grand spectacle, le premier travail a été de ratisser le champ afin de créer une piste. Les bottes de paille ont servi d'assises pour les spectateurs afin qu'ils puissent dîner avant le spectacle, lui aussi en plein air, avec des installations pour des numéros aériens tout à fait spectaculaires. Ils ont également gardé le sol de terre battu, car « c'est un vrai matelas pour les chevaux », affirme Firmin Gruss.

De très nombreux aménagements ont ainsi été entrepris afin de réaliser, à partir d'un terrain agricole, un site de spectacle. Si bien qu’il est prévu qu'une nouvelle création estivale soit produite sur ce même espace dès la saison prochaine.

Des traditions familiales préservées

« Nous sommes très heureux car nous avons créé quelque chose d'unique à Béziers », se félicite Firmin Gruss. Unique, sans pour autant s’éloigner des traditions et de l’identité familiales. Le choix d’une piste en forme de cercle, par exemple, est une démarche volontaire, qui s'inscrit dans l'ADN familial des Gruss, dont les premières représentations ont eu lieu il y a près de 260 ans. « C’est une tradition très ancienne, qui arrive malgré tout très bien à survivre dans ce monde ultra moderne », se réjouit Firmin Gruss. Tous les spectacles présentés par la compagnie Gruss sont ainsi le « fruit d'une éducation rigoureuse et d'une transmission fidèle », mais aussi d’un amour inconditionnel pour les chevaux.

Aujourd’hui comme depuis de nombreuses années, la réputation de la famille Gruss n’est plus à faire, bien que la spécificité équestre de la compagnie se soit affirmée au fil des générations. « Malgré l'évolution du monde équestre, d'autres artistes ne peuvent pas reproduire en cinq minutes un travail de plusieurs années. Cela demande au moins cinq ans pour qu'un cheval soit bon en piste. Le relais de la cavalerie se fait en fluidité, en douceur », souligne le directeur de la compagnie.

L’objectif de la compagnie est d’ailleurs de valoriser les particularités et le savoir-faire ancestral, qui s'appuie également sur la multiplicité de talents de chacun des membres des quatre générations : dresseurs, cavaliers, acrobates, musiciens, jongleurs, voltigeurs, etc. « Quand on est sur la piste, en famille, nous sommes tous prêts à relever le défi afin de déterminer qui de nous tous va être le plus fort ! », s’amuse Firmin Gruss. Tout comme leurs chevaux : « nos étalons prennent la pose, c'est à celui qui va être le plus viril », ajoute-t-il.

Après plusieurs semaines de représentations dans le Sud de la France, la compagnie Gruss reprendra ses quartiers parisiens et y jouera son spectacle à partir du 18 septembre.