Les traits à l'honneur à Chantilly
samedi 30 novembre 2019

Spectacle de Noel des grandes écuries de chantilly 2019
Avec ce spectacle, les soeur Bienaimé prouvent qu'en piste, les chevaux de trait n'ont rien à envier à leurs homologues plus légers © RB Presse

En détournant les mythes et présenter des races inattendues en haute école, la nouvelle création de Virginie et Sophie Bienaimé, « Alice et le manège enchanté », surprend, amuse, enchante.

Un âne ouvre le bal, un autre clôt le spectacle. Entre eux s'épanouissent les Espagnols et les Lusitaniens, pleins de grâce dans leur numéro de haute école, mais aussi des chevaux de trait : un élégant Arabo-frison, un Schwarzwälder parfaitement dressés et deux percherons géants en voltige. « On aime présenter toutes sortes de races », assure Sophie Bienaimé Renauldon, directrice artistique du musée du cheval« et montrer que les traits savent tout faire en piste ».

Dans cette édition, où sa soeur Virginie Bienaimé Mouzy détourne les contes de princesses pour "les sauver de l'ennui" grâce à l'appui de Superman et de Superwoman, ils impressionnent. Ils sont à leur place dans ces séquences à l'humour bien décalé comme dans les figures d'équitation classique.

Federkiel, le petit Schwarzwälder venu du haras de Marbach et dressé par Elodie Jacquet, peut changer de pied, piaffer, s'asseoir et se cabrer... Quant à Wietse, le majestueux Arabo-frison à la crinière gaufrée, travaillé par Nathalie Lecontre, il a pas mal de sang. Il parade au pas espagnol, saute et change aussi de pied. Somptueux!

Polo et Trésor, les deux percherons de Sébastien Desenne sont des artistes-forestiers-cultivateurs-vignerons. Sur l'ile d'Oléron où ils vivent, ils collectent les déchets, débardent et entretiennent des champs. Dans le Bordelais, ils passent entre les rangs de vignes prestigieuses pour nettoyer et broyer en préservant le sol comme les ceps! Sébastien qui a appris l'acrobatie et la voltige chez Annie Fratellini, est passé chez Zingaro et au théâtre du Soleil. Il a amené ses chevaux à la piste grâce à un long travail de fond, d’équilibre et de souplesse. Et les voilà qui galopent en cercle longtemps, doucement, avec une régularité d'horloge : « je les ai choisis carrés et énergiques pour qu'ils se déplacent facilement, ils ont aussi la chance de vivre au pré et de se promener beaucoup. Ils gardent donc la tête fraîche. » D'où ces magnifiques numéros d'acrobatie, de voltige jockey et de poste, en duo avec Caroline Berger.

Tous ces acteurs sont mis en valeur par les costumes raffinés de Monika Mucha et de subtils jeux de lumière qui rehaussent les sculptures de l'immense dôme, jusqu'au plafond.

Plus d'informations sur www.domainedechantilly.com