CAIO4* Pau : La France en tête après le dressage
jeudi 28 octobre 2021

Manon Vignaud et First Quality
Manon Vignaud et First Quality signent la meilleure performance française lors du dressage du CAIO4* du Pau © Solène Bailly/Les 5 étoiles de Pau

Les 5 étoiles de Pau sont officiellement lancées en ce jeudi 28 octobre ! Mais ce sont les meneurs du CAIO4* qui ont ouvert le bal ce matin avec le test de dressage. Huit nations et vingt meneurs sont en compétition, dont sept Tricolores. Et c’est d’ailleurs la France qui a pris les rênes de la compétition, en s’emparant de la première place du classement provisoire par équipes.

Début des festivités à Pau, où se déroulent ce week-end deux compétitions majeures : le seul CCI5*-L de l’Hexagone et un CAIO4*. En cette journée ensoleillée, ce sont les meneurs qui ont été les premiers à fouler la piste du rectangle de dressage ce matin. Cinq pays – la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, les Pays-Bas et le Luxembourg – étaient en compétition dans le cadre de la Coupe des nations, et huit meneurs défendaient leur place en individuel. Le soleil tout juste levé, c’est un beau spectacle qu’ils ont offert au public. Première Tricolore à s’élancer, Claire Lefort, associée à Darwin de Féline (Glanteifi Cardi Comet) et membre de l’équipe pour cette Coupe des nations, a fait une bonne entrée en matière : avec un total de 59,07 points, elle décroche une dixième place au classement provisoire à l’issue de ce premier test. Elle est suivie, à la onzième place, de sa compatriote Sophie Pougnet, courant en individuel et ayant obtenu un score de 61,12 points.

Il a fallu attendre le passage du meneur tricolore Fabrice Martin pour voir les scores de cette compétition passer sous la barre des 50 points. Associé à son très énergique mais également très appliqué Lanzaro*IFCE (London Time), celui qui s’était classé troisième ici à Pau en 2019 réalise une très belle reprise, récompensée par les juges par de nombreux 7 et même de 8 et de 9 sur les dernières figures de la reprise. De quoi prendre la tête du classement provisoire avec 47,10 points et ravir Fabrice Martin. D’autant plus que « Pau n’est pas le concours de prédilection de Lanzaro », comme il l’affirmait. « Depuis 2019, il est angoissé sur cette carrière. Aujourd’hui, nous signons une reprise à dix points de moins que l’année dernière donc je suis très, très content de lui. D’habitude, il est terrorisé par le grand écran et là il a pris sur lui, il a joué le jeu. Il a fait deux petites fautes dues à de l’inquiétude mais ce n’est pas la fin du monde, je suis tout de même très fier de lui », ajoutait-il.

Kelly Houtappels-Bruder, tout simplement imbattable

Mais quelques-uns des meilleurs meneurs mondiaux étaient encore à venir après le passage du Tricolore. Et notamment la Canadienne Kelly Houtappels-Bruder, quatrième au classement mondial. Aux rênes de Flip (Fidertanz), elle a déroulé une excellente reprise, avec un très bon travail aux trois allures et des transitions on ne peut plus fluides. Une prestation saluée par les juges, qui accordent à la meneuse et à son hongre de treize ans de nombreux 7 et 8, et même un 10 de la part de Pia Skar sur la dernière figure. Avec un total de 44,10 points, elle détrône ainsi aisément le Tricolore et s’empare de la première place du classement provisoire. Avec un tel score, nombreux sont ceux qui se sont demandé qui allait bien pouvoir battre Kelly Houtappels-Bruder. Et finalement, aucun des concurrents restants n’a réussi ! Pas même la numéro une mondial, Marion Vignaud. Aux rênes de First Quality (Gribaldi), la Française déroule une très belle reprise, malheureusement ponctuée de quelques petites fautes mais décroche malgré cela le bon score de 44,80 points et une deuxième place au provisoire. De quoi ravir l’entraîneur national, Félix Brasseur, qui a souligné « une nette amélioration dans le rassemblé », l’une des allures les plus difficiles à obtenir en attelage. « Dans l’ensemble, je suis satisfaite. Nous avons encore essayé d’améliorer certaines choses mais certains éléments comme le changement de terrain entre la détente et la piste plus collante que ce dont nous avons l’habitude nous font faire quelques fautes sur les allongements. Malgré tout, mon cheval était vraiment connecté à moi et j’en suis ravie. De plus, nous avons beaucoup travaillé le rassemblé aux longues rênes et ce travail a payé aujourd’hui donc je suis vraiment contente », déclarait la meneuse.

Le Néerlandais Rudolf Pestman, numéro deux mondial accompagné de son cheval pie Diesel, complète ce podium provisoire avec un score de 46,01 points. À noter également, la belle performance de Marie Schiltz, aux couleurs du Luxembourg, plus jeune cavalière de cette compétition (21 ans seulement !), qui se classe au même rang qu’au classement mondial : cinquième.

La France en tête de la Coupe des nations

Du côté du classement par équipe, c’est la France qui est au premier rang ! Avec un total de 91,9 points, elle devance le Luxembourg, deuxième avec 103,6 points. Une petite longueur d’avance que les meneurs tricolores tenteront de conserver samedi matin, lors de l’épreuve de maniabilité. Les Pays-Bas, l’Allemagne et la Grande-Bretagne, respectivement troisième, quatrième et cinquième complètent ce classement provisoire.

Pour consulter les résultats individuels complets, cliquez ici.

Pour consulter les résultats par équipes, cliquez ici.