Finale Coupe du monde : Bram Chardon impose son rythme
samedi 09 avril 2022

Bram Chardon, ici lors de la finale Coupe du monde de Leipzig
Bram Chardon, ici lors de la finale Coupe du monde de Leipzig © FEI/Richard Juilliart

Tout comme les voltigeurs, les meneurs faisaient leur première entrée en piste hier soir à Leipzig. Ils étaient sept au départ du premier acte de cette finale et, parmi eux, le grand favori, vainqueur des étapes de Lyon, Stockholm et Londres : Boyd Exell. Pour sa douzième finale Coupe du monde, l'Australien était accompagné de ses fidèles Bajnok, Neapolitano Nimrod, Barny 68 et Rocket 123, avec qui il s'est illustré lors des différentes étapes du circuit. Une équipe redoutable, prête à tout pour s'emparer du titre, et qui était bien partie pour ! En effet, Boyd Exell et ses acolytes, avant-dernier équipage à s'élancer, ont réalisé un tour ultra rapide en 143"35 (soit dix secondes de moins que leur principal concurrent à ce moment-là de la compétition !) et, surtout, sans pénalité. Jusqu'ici, seule une équipe avait réussi à boucler un tour sans faute : celle du Belge Glenn Geerts, alors en tête avec un temps de 156.34 secondes. Si Boyd Exell avait ainsi réussi à reprendre la tête des opérations, restait néanmoins encore son principal concurrent, celui qui lui avait arracher la victoire à Genève : Bram Chardon. Dernier à entrer en piste, le Néerlandais a tenté le tout pour le tout. Et cette stratégie s'est avérée payante ! Avec Kendiy, Favory Farao, Dreef Inca et Dreef Kapitan, ainsi que de Lianne Chardon et Maurits Hallo, Bram Chardon signe un tour sans aucune pénalité en 135"80, soit sept secondes de moins que son concurrent australien ! "Je savais que Boyd avait de loin le meilleur temps. J'étais persuadé que je ne pourrais me rapprocher de son temps qu'avec de la chance. Initialement, je voulais vraiment garder mes distances, je voulais jouer la sécurité. Mais à partir du moment où j'ai senti mes chevaux très à l'aise, je les ai juste laissés partir et je les ai poussés jusqu'au bout. C'était fantastique !", racontait le meneur néerlandais après sa victoire, reléguant ainsi Boyd Exell au deuxième rang. Le Belge Dries Degrieck, malgré ses quatre points de pénalité et grâce à un tour très rapide, complète ce premier podium. Rendez-vous dimanche à 12h40 pour l'ultime épreuve de cette finale Coupe du monde d'attelage.

Pour consulter les résultats complets, cliquez ici.