Franck Grimonprez sacré vice-champion du monde en paire
lundi 13 septembre 2021

Martin Hölle, Franck Grimonprez et Anna Sandmann sur le podium du championnat du monde d'attelage en paire
A Kronenberg, Martin Hölle, Franck Grimonprez et Anna Sandmann ont partagé le podium du championnat du monde d'attelage en paire © FFE

Ce week-end, les Pays-Bas et plus précisément la ville de Kronenberg accueillaient le championnat du monde d'attelage en paire. Après les trois tests - dressage, marathon et maniabilité - ainsi que quelques rebondissements, la France se voit récompensée d'une belle médaille d'argent en individuel signée Franck Grimonprez. L'équipe, elle, reste malheureusement au pied du podium.

Du 9 au 12 septembre, l'équipe de France d'attelage en paire avait rendez-vous à Kronenberg, aux Pays-Bas, pour le championnat du monde. Six meneurs étaient présents sur place : Raphaël Berrard, François Dutilloy et Franck Grimonprez composaient l'équipe, et Frédéric Bousquet, Eve Cadi Verna ainsi que Daniel Dimer courraient, eux, en individuel. Comme toujours, c'est avec le test de dressage que la compétition a débuté. Si l'Allemagne (89,2 points), devant la Hongrie (90,8 points), prenait la tête du classement provisoire après cette première étape, la France se classait, elle, déjà troisième avec 102 points. Objectif : ne pas descendre de ce podium. Mais le championnat était encore loin d'être terminé. Le lendemain, c'est un marathon aussi technique que piégeux qui attendait les meneurs et leurs chevaux. Avec un total provisoire de 332,5 points, la France conserve sa troisième place, alors que la Hongrie prend la tête. Du côté du classement individuel, bonne nouvelle : Franck Grimonprez occupe également la troisième place, derrière l’Allemand Sandro Koalick et le Hongrois Martin Hollë. Enfin, équipes et concurrents individuels se sont élancés sur la dernière épreuve, la maniabilité. Et, le moins que l'on puisse dire, c'est que celle-ci s'est avérée aussi délicate que décisive : aucun des 95 attelages en compétition n'a réussi à finaliser un tour sans faute. Côté Français, Raphaël Berrard sort de piste avec un score de 12,53 points et Franck Grimonprez avec 1,85 point de temps dépassé et une balle à terre, soit un total de 4,85 points. Coup dur pour l'équipe tricolore, qui voit ainsi la médaille de bronze lui échapper... Avec 346,69 points, la France termine donc quatrième de ce mondial, derrière les Pays-Bas (342,3 points), l'Allemagne (333,7 points) et, victorieuse, la Hongrie (323 points). 

L'argent en individuel pour Franck Grimonprez

L'équipe de France ne s'en cache pas : cette médaille en chocolat est une déception. « Nous sommes déçus d’avoir raté la médaille car ça se joue à peu de choses, nous avons manqué un peu de consistance. Notre objectif était de ramener deux médailles. Malgré ça je suis fier de mes meneurs. On gagne ensemble et on perd ensemble. On sait ce qu’il nous reste à faire pour l’année prochaine. L’évolution de l’attelage français se poursuit et c’est grâce à la fédération qui effectue un gros travail. Les meneurs de l’équipe de France doivent le réaliser car ce n’est pas le cas pour d’autres pays », affirmait Félix Marie Brasseur, entraîneur national. Un sentiment partagé par Quentin Simonet, conseiller technique national pour l'attelage. « Il y a la déception d’être passés si près de la médaille par équipe. Il faut être objectifs, nous avons laissé échapper des points précieux sur les trois tests. A ce niveau, ça ne pardonne pas. Nous avons fait de bonnes choses mais pour aller chercher une médaille, il faut faire encore mieux. Les Néerlandais l’ont prouvé en signant deux maniabilités quasi parfaites et sont allés chercher le bronze. Nous devons faire le point à froid pour renforcer la dynamique et construire solidement la médaille par équipe. Le fait que le prochain championnat du monde d’attelage en Paire soit au Haras du Pin devrait décupler la motivation de tous. » 

Heureusement, une excellente nouvelle est venue mettre du baume au cœur de l'équipe : à l'issue de cette compétition, Franck Grimonprez est sacré vice-champion du monde en individuel, juste derrière le Hongrois Martin Hölle. « Cette médaille je souhaite la dédier à toute mon équipe d’Atel Compétition et bien sûr à toute l’équipe de France. Plus que gagner la médaille d’argent, c’est la façon dont ça s’est fait que je retiendrai. Ca a été un beau championnat basé sur les valeurs du partage et de la solidarité. L’ambiance entre nous était exceptionnelle. Alors bien sûr il y a la déception de finir au pied du podium par équipe mais je ne vais pas bouder mon plaisir. J’ai un piquet de chevaux exceptionnel. C’est l’aboutissement d’un projet que j’ai lancé il y a près de 10 ans. Je tiens à remercier le staff fédéral, Sophie Dubourg et Quentin Simonet, qui nous permettent de travailler avec Félix Marie Brasseur. J’ai la chance de le voir collaborer avec mon coach personnel, Michael Freund, alors qu’ils étaient adversaires lorsqu’ils évoluaient en compétition. C’est fabuleux de les voir travailler main dans la main aujourd’hui et c’est très bénéfique pour moi », confiait le meneur après avoir reçu cette belle médaille d'argent. De quoi ravir également toute l'équipe de France, qui compte bien prendre sa revanche l'année prochaine, au Haras du Pin.

Pour consulter les résultats complets, cliquez ici.