François Dutilloy meilleur tricolore
mercredi 26 août 2009

dutilloy-portrait
François Dutilloy © Claude Bigeon

C’est en Hongrie à Kesckemet, la patrie des frères Lazar (Vilmos et Zoltan) qui a eux deux cumulent pas moins de quatre médailles d’or aux championnats du monde d’attelage en paire (de chevaux), que les meilleurs spécialistes de l’attelage en paire se sont affrontés.

Pas moins de 69 compétiteurs représentant 21 nations et 17 équipes en lice étaient au départ dans la chaleur de l’été.Au classement final, c’est le Hollandais Harry Verstappen (143,92 pts) qui remporte l’or avec sa paire de chevaux de couleur devant le Suisse Beat Schrenk (146,54 pts) puis le Hongrois Zoltan Lazar (148,18 pts) pourtant en tête avant la maniabilité. Le meilleur Français était aussi le meilleur sur le papier, meilleur au classement FEI 2008, François Dutilloy (156,82 pts) qui termine dans les dix, à la neuvième place. Gérard Dupont termine 34e et Frédéric Bousquet a été éliminé sur le marathon après une sévère chute de sa groom, son épouse Aurélie opérée sur place de deux vertèbres. Par équipe, les Pays-Bas décroche l’or devant la Hongrie puis l’Allemagne. La France est huitième.La neuvième place de François Dutilloy, son meilleur résultat lors d’un championnat du monde est à souligner. « J’ai rencontré Verstappen trois fois cette année et à chaque fois je l’ai battu, constate un peu amer le meneur des Ateliers du val de selle. D’habitude je réalise un dressage sous les 50 points et là je prends 56,19 points. J’ai un cheval qui fait quelques foulées de galop sur l’allongement au trot. Deux juges me mettent dans les dix premiers et trois entre 30 et 40e. » Après cette contre-performance au dressage, François Dutilloy se classe 27e. C’est sur le marathon et cela malgré sa cheville blessée (à Conty lors du Mondial de trait lors d’une démonstration sur le marathon) coincée dans une orthèse que François Dutilloy réalise une sacrée remontée en se classant septième. Largement soutenu par le petit groupe de Picards présents sur place, François Dutilloy serre les dents et se motive. Si bien qu’il réalise la 8e maniabilité avec une balle tombée mieux que Vilmos Lazar qui encaisse 3,66 points. Et le voilà remonté à la neuvième place du classement général. La saison se termine donc pour François Dutilloy et ses deux Lusitaniens Qonwento et Rwisor à huit points du podium mondial.