Genève: Indétrônable Boyd Exell
dimanche 15 décembre 2013

geneve 2013  Boyd Exell
Boyd Exell © Jean Louis Perrier

Et de six ! Même si le suspense a été de rigueur, Boyd Exell n’a pas failli à sa réputation de roi de Genève remportant pour la 6e fois cette étape Coupe du Monde. L’australien s’installe solidement en tête au provisoire Coupe du Monde FEI attelage.

Parmi les huit meneurs en lice pour cette 6e étape du Circuit Coupe du Monde dont la finale se disputera à Bordeaux, Thibault Coudry avait bénéficié d’une wildcard. L’auvergnat  en aura profité pour prendre de l’expérience mais avec  deux pénalités  et un chrono assez lent, il ferme la marche de la première manche. Les places pour accéder à la seconde ont été chèrement disputées. Le public genevois aurait bien aimé y revoir le valaisan Jérôme Voutaz et son attelage de franche-montagne. Il signe le chrono le plus rapidemais aux prix de deux fautes qui alourdissent son score et le laisse à la porte du débat final. Un beau jour tout de même  pour cet authentique amateur qui vivait un véritable Noël avant l’heure ! Le vainqueur de la dernière Coupe du Monde, Koos de Ronde n’était pas mieux loti, ayant eu quelques difficultés sur le gué. Mais c’est bien trois têtes d’affiche de l’attelage qui se retrouvaient pour le podium de cette étape Coupe du Monde, et dans un écart infime de moins de 1 point ! Le suédois Tomas Eriksson avec un tour très rapide sans pénalité ne donnait pas le choix à ses poursuivants : à fond toute sur la piste de Palexpo ! Pour Boyd Exell, vainqueur de la qualificative, la première manche avait été marqué par une hésitation sur le premier zig zag le privant du leadership au profit du hollandais Ijsbrand Chardon. Lemulti médaillé  australien a bien rectifié le tir avec son attelage où il avait encore changé le positionnement des nouveaux chevaux. Cette fois la combinaison semble optimum car un temps chrono et sans pénalité lui donnait l’avantage. Restait à Ijsbrand Chardon à tenter le tout pour le tout ! Avec sa fougue habituelle, le hollandais a lancé ses lippizans à l’assaut : mission réussie pour le chrono mais au prix d’une quille renversée le reléguant au rôle de dauphin ! Tous les meneurs se sont félicités de l’organisation de cette étape qui leur permet de s’exprimer sur la grande piste de Palexpo devant des tribunes bien garnies.  Les parcours proposés pour la première fois ici par le hollandais Johan Jacobs ont été du goût de tous pour lotde technicité tout en restant suffisamment coulant.

Résultats en cliquant ici