Le HN d’Uzès roule pour l’attelage
jeudi 20 mars 2014

uzés Aillaud
Benjamin Aillaud © Jean-Louis Perrier

Le site du Haras National d’Uzès a déjà plusieurs disciplines à son arc comme l’endurance avec les finales SHF et un CEI** qui se disputera le 12 avril. Avec l’arrivée il y a un an de Louis Basty responsable national des écoles d'attelage de l’IFCE et ancien meneur haut niveau, on pouvait miser sur un développement de l’attelage.

C’est chose faite avec la première édition du ‘’ Printemps de l’attelage ‘’ du 8 au 16 mars.

Une grande semaine de l’attelage en  Languedoc

Cheval Patrimoine Sud, en partenariat avec le Haras national d'Uzès, la commission attelage Comité régional  d’équitation du Languedoc-Roussillon, l'association des Ânes de Provence, a organisé  cette nouvelle manifestation sur le site du Haras national d'Uzès. Le premier week-end était consacré aux activités de loisir en attelage avec un concours d'utilisation réservé aux chevaux, ânes ou mules pour développer leur faculté d'aisance à l'utilisation en attelage. Des compétitions pour les tout jeunes meneurs étaient aussi proposées. Un concours Amateur 2 enchainait avec dressage le lundi, et maniabilité le mardi. Cette semaine axée sur la pédagogie et l’entrainement avait aussi pour objectif d'inciter les meneurs bloqués par les intempéries dans les régions plus au nord, à venir s'échauffer dans la région. Le soleil a récompensé ceux qui avaient fait le déplacement ! Mercredi et jeudi, des séances de travail sous la houlette de Louis Basty ont  permis aux meneurs de travailler le dressage.  La semaine s’est terminée en beauté avec un concours National Elite réunissant plusieurs des attelages postulants aux prochains mondiaux. En catégorie 1 cheval, le roannais Benoit Vernay fait coup double à la 1ere et 3e place, Mathieu Ory Degomme s’intercalant au 2e rang. En attelage à 4, Benjamin Aillaud qui avait dominé le dressage s’impose à l’issu du marathon malgré la bonne remontée sur la maniabilité de François Vogel, Jérôme Chèze prenant la 3e place.  Cette première édition a été unanimement saluée, et devrait être reconduite.